Chambre criminelle de Ziguinchor : Les juges favorables à la limitation des détentions préventives

samedi 12 décembre 2020 • 809 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

Chambre criminelle de Ziguinchor : Les juges favorables à la limitation des détentions préventives

iGFM (Dakar) La durée des détentions préventives est un problème récurrent dans les prisons. Dans la région sud, les juges sont favorables à la réduction ou à la limitation des détentions préventives. Ils entendent ainsi organiser tous les deux ou trois mois une session de chambre criminelle.

Les juges à Ziguinchor veulent désormais limiter la durée de la détention préventive en matière criminelle afin de pouvoir permettre aux accusés d’être fixés sur leur sort dans un délai court. La révélation a été faite hier, vendredi 11 décembre 2020, par le Ministère public à la fin de la première session de la Chambre criminelle de Ziguinchor. «Nous allons maintenant organiser tous les deux ou trois mois des sessions pour éviter la longue détention aux prisonniers et leur permettre d’être édifiés sur leur sort», renseigne le Procureur de la République de Ziguinchor Pape Ismaila Diallo qui livrait ses observations. «Le ministère public tient à remercier  tous les présidents de la chambre qui ont siégé à l’occasion de cette première chambre pour l’année 2020, les avocats qui avaient en charge la défense des accusés et tous les assesseurs », a ajouté l’Avocat général Pape Ismaila Diallo.

Sur les 14 dossiers qui étaient sur la table des juges, 11 ont été tranchés et 03 autres renvoyés aux prochaines assises. Tirant à son tour le bilan de ses assises, «les audiences se sont bien déroulées et les débats ont été effectués dans les normes. Il n y a pas eu d’incidents et nous sommes satisfaits de la Chambre qui nous a compris, toléré car nos plaidoiries ont été souvent longues. Nous prions pour que la prochaine chambre se déroule dans ces conditions. Je dois vous avouer que nous sommes favorables à l’organisation d’une session tous les deux ou trois mois à Ziguinchor d’autant plus qu’elle permet de combattre les longues détentions », a indiqué le doyen des avocats Me Kaoussou Kaba Bodian.

Pour le président de la Chambre,  «il y a eu lors des débats d’audience un esprit de dépassement et une générosité de tous les acteurs. Nous avons eu également la chance d’avoir des avocats très responsables et nos échanges avec eux ont été clairs et précis. Les répliques et contre répliques ont été achevées. Les décisions ont été prises en toute responsabilité. Je remercie la gendarmerie, la Maison d’arrêt et de correction de Ziguinchor et les auxiliaires de justice, la presse et l’assistance qui s’est comportée en toute responsabilité", a dit le Président de la Chambre.

Pour rappel, lors de cette première session pour l'année 2020 de la Chambre criminelle de Ziguinchor du Tribunal de grande instance de Ziguinchor qui s'est ouverte le 7 décembre avant de prendre fin hier, vendredi 11 décembre 2200, 14 affaires impliquant 31 étaient inscrites au rôle; 14 dossiers concernant essentiellement des cas de meurtre, d'infanticide, d'assassinat, d'association de malfaiteurs et vol avec violence, viol suivi de meurtre...

IGFM

    

 


 

#ChambrecriminelleZiguinchor, #juges, #limitation, #détentionspréventives

Cet article a été ouvert 809 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial