Chine: des coupures d'électricité géantes affectent plusieurs villes du pays

mardi 28 septembre 2021 • 655 lectures • 0 commentaires

International 3 semaines Taille

Chine: des coupures d'électricité géantes affectent plusieurs villes du pays

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) La crise énergétique n’affecte pas que l’Europe : en Chine du Nord, des mégalopoles entières sont plongées dans le noir depuis quelques jours. Après l’industrie, ces pannes géantes d’électricité perturbent la vie quotidienne des habitants.

Des réseaux sociaux qui râlent contre les bouchons : dans le nord de la Chine, les pannes d’électricité, ces derniers jours, ont provoqué le chaos sur les routes. Les images diffusées sur Sina Weibo montrent des feux rouges à l’arrêt, notamment le week-end dernier sur les avenues de Shenyang, la capitale de la province du Liaoning. Pour le coup, les habitants n’avaient pas été mis au courant de ces coupures.
Se coucher avec l'arrivée de la Lune
Risques de pannes également dans le sud, et notamment dans la province du Guangdong où il est recommandé aux habitants de limiter l’usage de la climatisation, de préférer les escaliers aux ascenseurs et d’aller se coucher avec l’arrivée de la Lune. Ces coupures d’électricité ralentissent les chaînes de montage de « l’atelier du monde » et menace de rompre la chaîne d’approvisionnement mondiale.
Les médias d’État parlent d’une centaine d’usines arrêtées jusqu’au 7 octobre, date de la fin des vacances de la fête nationale chinoise. Avec de multiples facteurs explicatifs, dont la hausse des prix du charbon, en partie liée au conflit diplomatique Chine-Australie, et à l’arrêt des importations de charbon australien. D’autres évoquent les mesures prises pour parvenir progressivement à une économie décarbonée.
Rationnement de l'électricité
Ces objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre auraient entraîné 16 des 31 juridictions provinciales de Chine populaire à rationner l’électricité, selon le South China Morning Post. Mais ces pannes de courant font aussi des heureux. Rien à voir avec le « battement d’aile du papillon ». Quand les cheminées d’usine ne fument plus en Chine, il fait grand bleu à Séoul, notent les médias sud-coréens.
RFI

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 655 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial