Chloroquine au Sénégal ? Les éclairages du Président de l’Ordre des pharmaciens

Actualité/Covid-19/Une

En cette période où le coronavirus étale ses tentacules funestes dans le monde, certains sénégalais essayent d’aller se procurer de la chloroquine dans les pharmacies. Peine perdue, puisque ces officines ne disposent pas encore de ce produit, précise Dr Amath Niang, Président de l’ordre des pharmaciens du Sénégal. Il s’est prêté aux questions d’Igfm sur la question.

 

Indisponible pour l’instant

 

«Aujourd’hui il ne s’agit que de spéculations autour de la chloroquine. Le débat se pose beaucoup plus en France qu’en Afrique. En Afrique, nous nous ne l’avons pas parce que le produit n’est pas encore commercialisé. Ils en sont, pour l’instant, à la phase test pour pouvoir justifier de son efficacité.

 

La précision de taille

 

Aujourd’hui les pharmacie ne peuvent avoir que les médicaments ayant l’autorisation de mise sur le marché. Donc la chloroquine a un brevet. C’est connu depuis très longtemps. Mais il ne s’agit pas de la chloroquine, mais d’un dérivé de la chloroquine qui fait aujourd’hui l’objet de tests  par rapport à son efficacité sur la maladie.

 

Tester sa réelle efficacité

 

Les gens ne sont pas encore concordants par rapport à l’idée de rendre cela disponible pour un ciblage  beaucoup plus large. Parce qu’il va falloir que l’échantillonnage soit beaucoup plus large pour pouvoir quand même juger de sa réelle efficacité.

 

De grands espoirs

 

Vraiment je le souhaite que ce dérivé de la chloroquine puisse révolutionner les choses. C’était fabriqué ici la chloroquine. Mais aujourd’hui, il s’agit d’un dérivé de la chloroquine. Donc il faut faire très attention. Mais on se félicite de ces avancées énormes pour soulager les peines des populations.»

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*