Cité Mixta : Un trafiquant de cocaïne arrêté par l’Ocrtis

Société

IGFM – Activement recherché par les limiers de l’Office central de répression du trafic de stupéfiants (Ocrtis), le narcotrafiquant Kaw Cissé est finalement tombé hier vendredi, avec l’un de ses lieutenants. Un restant de stock de près d’une vingtaine de boulettes de cocaïne a été saisi à leur Q.G. à la cité Mixta.

Les stocks importants de poudre blanche en provenance principalement d’Amérique latine, saisis de façon discontinue depuis le mois de juin dernier au Port de Dakar par les douanes sénégalaises et en mer, par la marine nationale continuent-ils d’alimenter le marché locale ? C’est tout comme. Hier vendredi, les limiers de l’Office central de répression du trafic de stupéfiants (Ocrtis) ont mis le grappin sur un notoire narcotrafiquant, Kaw Cissé. Activement recherché depuis des semaines, ce caïd multirécidiviste est tombé à la Cité Mixta, en compagnie d’un de ses lieutenants.

Un coup de filet de taille, au regard du statut du principal mis en cause. Kaw Cissé qui traine un casier judicaire noirci par plusieurs arrestations pour des faits similaires, passe pour être le nouvel homme fort du trafic de cocaïne dans la capitale sénégalaise. Son nom est des plus familiers dans les milieux interlopes dakarois. Le commissaire I. Diop nouvellement porté aux commandes de l’Ocrtis et ses éléments opérationnels s’étaient fait un point d’honneur de mettre le bonhomme au frais. Ce qui était loin d’être évident au regard de la grande mobilité de leur cible très au fait des rouages policiers en pareil exercice.

L’importation de motos et grosses cylindrées utilisée comme activité écran

Les planques effectuées aux abords de son domicile à la Cité Djily Mbaye ne permettront pas de coincer le caïd. Une situation qui a amené les hommes du commissaire Diop à ajuster leur technique d’approche, en mettant en branle une nouvelle stratégie. Celle-ci qui a consisté à infiltrer le cercle fermé du narcotrafiquant va porter ses fruits. Les éléments opérationnels de l’Ocrtis apprennent ainsi que Kaw Cissé qui se cache derrière son business écran d’importateur de grosses cylindrées, venait d’acquérir une forte quantité de cocaïne. Mieux, les renseignements précisent que ce stock de coca est des plus prisées dans le marché noir. «C’est de la cocaïne pure qualité brute».

Le film de l’arrestation

Les enquêteurs se mettent sur la piste de Mamadou Sarr, un des principaux lieutenants du narcotrafiquant «introuvable» à Dakar, à cause de sa mobilité constante. Mamadou Sarr qui est de ceux chargés de ventiler la came, sera appréhendé hier vendredi, dans l’après-midi à hauteur de la direction de la société de location de véhicules ayant son siège non loin du stade Léopold S. Senghor. Par devers lui, les limiers vont retrouver une boulette de cocaïne brute. Soumis au feu roulant des questions des enquêteurs, M. Sarr domicilié à Ouest Foire balance son mentor, Kaw Cissé, tout en livrant son Q.G sis à la Cité Mixta. Il précise que pour les besoins de l’écoulement du dernier stock qu’ils venaient de réceptionner, Kaw Cissé avait pris en location un luxueux et discret appartement meublé à la cité Mixta. La descente inopinée ne laisse aucune marge de fuite au narcotrafiquant. La perquisition des lieux a conduit à la saisie de près d’une vingtaine de boulettes de cocaïne «brute premier choix». La drogue mise sous scellé, Kaw Cissé et son lieutenant Mamadou Sarr ont été acheminés dans les locaux de l’Ocrtis ou ils sont gardés à vue pour nécessités d’enquête.

Abdoulaye DIEDHIOU