"Comment les ministres vivent le remaniement" (Republication)

samedi 17 septembre 2022 • 4088 lectures • 0 commentaires

Politique 2 semaines Taille

\

PUBLICITÉ

iGFM – (Dakar) C’est une période de stress, d’anxiété pour nombre de ministres, quand un gouvernement est dissout. Ancien ministre, et ex membre du cabinet du président de la République, Habib Sy explique comment les ministres vivent cette période assez délicate.

Les ministres confiants : «Quand il y a un remaniement, il y a des ministres qui sont confiants. Parce que le président leur a certainement parlé, ils connaissent même leur destination. D’autres sont confiants car, compte tenu du travail qu’ils ont abattu ou de leurs relations avec le président ils ne vont pas quitter. Peut-être qu’ils vont juste changer de ministère."

Les moins confiants : «Il y en a  qui sont dans l’angoisse, qui doutent : seront-ils maintenus ou pas ? Peut-être parce que  le président ne leur a rien dit. Il  y a des ministres qui ne sont pas sûrs d’eux, parce qu’au fond d’eux-mêmes, ils savent, compte tenu de ce que le président leur dit de façon périodique, qu’ils n’ont pas  fait de bons résultats. Voilà en gros, à mon avis,  le climat qui peut prévaloir chez les ministres durant un remaniement.

"Macky, quand il était PM, il ne m’a jamais
consulté pour un poste ministériel..."


Les consultations : «Moi par exemple, quand on me nommait ministre pour la première fois, le président ne m’a même pas consulté. Il peut arriver qu'il ne vous consulte même pas compte tenu de vos relations particulières. Mais aussi le premier ministre peut vous consulter pour vous dire que le président veut vous nommer à tel ministère etc. Moi il m’est arrivé une fois où c'est le président qui m'a dit quel ministère je vais occuper. Macky Sall, certainement, comme il est sorti de l’école wadiste, peut-être qu’il a les mêmes pratiques.»

L’exception à la règle : «Macky, quand il était premier ministre, je crois qu’il ne m’a jamais consulté. Je n’ai pas souvenance qu’il m’ait consulté pour un poste ministériel. Il y a des ministres  qui sont directement liés au président de la République. Des hommes de confiance. Mais il est arrivé aussi que le premier ministre vous consulte, dans le fameux ballet incessant dans son bureau.»

Formation de l’équipe: «Contrairement à ce que les gens pensent, que c’est déjà ficelé au niveau de Macky Sall, non, ce n’est pas totalement ficelé. Il y a toujours des consultations par ci par là, des réaménagements jusqu’à la dernière minute.  Et à la dernière minute il peut y avoir des changements."

"A cette heure, tous les ministres
sont à l’affût, le téléphone  est à côté, à attendre s’ils seront appelés"

La douleur de Quitter: «Moi cela ne m’est jamais arrivé. Parfois il y a  certains ministre qui ont envie de partir. Ils sont soulagés quand on leur demande de partir. Cela peut arriver. D’autres quand ils ne sont pas consultés, quand le président ne vous appelle pas, le premier ministre ne vous appelle pas, vous savez que vous  allez partir. Vous tirez vos conclusions. Il n’y a pas de soucis.»

L’attente et le stress : «A cette heure tous les ministres sont à l’affût, le téléphone  est à côté en train d’attendre s’ils seront appelés. Si on ne vous appelle pas vous tirez les conclusions. Ça ne doit pas être agréable pour certains qui ont envie de continuer dans le gouvernement. Mais la vie est ainsi faite. Moi je n’ai jamais vécu cette situation par le grâce de Dieu.» 

Les coulisses au sommet : «En formant le gouvernement les proches collaborateurs  du président savent que tel va aller vers tel ministère. Parce que c’est à la présidence que tout se fait. Mais les collaborateurs, dans la grande discrétion,  ils ne disent rien. S’ils ont des avis, ils les donnent au président de la République. Mais des avis tout simplement. Il appartient au Président d’en tenir compte ou pas.»

PUBLICITÉ



Youssouf SANE

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 4088 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial