Conclusions du sommet de France: Les annonces de Macron!

mardi 18 mai 2021 • 1247 lectures • 0 commentaires

International 3 semaines Taille

Conclusions du sommet de France: Les annonces de Macron!

iGFM - (Dakar) Des vœux pieux, mais, qui doivent être traduits en actes. Les leaders africains ont eu droit, ce mardi, en France, à des promesses durant le sommet sur le financement des économies africaines.

Au terme du sommet sur le financement des économies africaines, Emmanuel Macron et ses homologues chefs d'Etat ont fait face à la presse. Le président français a déclaré que son pays était prêt à réalouer son quota de Droits de tirage spéciaux  (DTS) aux pays africains. Ce, pour les aider à financer la reprise.

«La  France est prête ainsi que le Portugal et plusieurs autres pays. Nous sommes prêts à réalouer nos Dts de sorte à constituer un tour de table qui sera équivalent, au moins, à 100 milliards pour l’Afrique. C’est-à-dire plus que tripler l’enveloppe naturelle de l’Afrique  à l’occasion de cette émission de DTS», a indiqué le président Macron.

Mais, la partie n’est pas encore gagnée, puisque ce ne sont que des vœux pour l’instant. Et il faudra convaincre les autre pays du G20 afin que les 100 milliards de Dts, soient totalement réalloués aux pays africains. «Notre travail des autres semaines c’est de faire en sorte que les autres pays fassent le même taux d’effort que la France, à commencer par les Usa», dit-il.

Aussi, Emmanuel Macron a annoncé qu’il a été question, lors du sommet, de faire en sorte  d’allouer des Dts à la Banque africaine de développement et aux banques publiques de développement africaines. Ce, pour  «financer au plus vite, sur le terrain, en innovant». Mais, là aussi, il faudra «un gros travail technique» du  Fmi dont les résultats sont attendus dans les prochains mois.

Le président macron a aussi émis l’idée d’ouvrir le chantier des réserves d’or du Fmi qui se sont revalorisées durant la crise. Le président français veut la vente d’une partie de ces réserves d’or pour financer les pays africains.

Pour rappel, les droits de tirage spéciaux, créés en 1969 par  le Fmi, sont estimés à 650 milliards de dollars américains dont 34 milliards de dollars seulement sont alloués à l’Afrique. Aujourd’hui, les pays africains veulent que les pays développés leur cèdent leur quota. Comme indiqué plus haut, la France se dit prête à céder 

Cet article a été ouvert 1247 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial