igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie le lundi 22 juin

Covid-19

iGFM-(Dakar) L’Afrique comptait ce lundi 22 juin 306 390 cas confirmés de coronavirus. Le Covid-19 a déjà coûté la vie à 8 116 personnes sur le continent, selon le Centre africain de prévention et de contrôle des maladies. Les pays les plus touchés par la pandémie sont l’Afrique du Sud (97 302), l’Égypte (55 233), le Nigeria (20 244), le Ghana (14 154), l’Algérie (11 771), le Cameroun (11 892) et le Maroc (9 997).

L’Union européenne apporte de l’aide médicale au Burkina Faso

En présence des autorités burkinabè, de la commissaire européenne chargée de la Coopération internationale Jutta Urpilainen et de la secrétaire d’Etat française chargée des Affaires européennes Amélie de Montchalin, un vol humanitaire de l’Union européenne a atterri ce lundi à l’aéroport de Ouagadougou avec à son bord du matériel médical pour aider le Burkina Faso dans la lutte contre la pandémie. En plus du matériel, l’UE a prévu pour le mois de juillet un décaissement de 60 millions d’euros supplémentaires.

Ce vol spécial contenait également du matériel informatique en vue des préparatifs des prochaines élections au Burkina Faso et des médicaments destinés au traitement de la malnutrition chez les enfants dans les camps de déplacés internes. Jutta Urpilainen a souhaité que « les prochaines élections se passent dans de bonnes conditions avec une participation des déplacés interne, notamment les jeunes et les femmes ».

749 cas et 11 morts au Malawi

Dix-neuf nouvelles contaminations ont été recensées au Malawi ces dernières 24 heures. Huit ont été enregistrés dans la capitale Lilongwe, un à Chitipa, et dix ont été identifiés lors des dépistages régulier à la frontière de Mwanza. Le Malawi compte donc 749 cas et 11 morts selon les chiffres fournis par les autorités.

En Erythrée, une recrudescence de cas dans plusieurs régions

L’Erythrée compte à ce jour 143 cas et 39 guéris selon les informations publiées sur Twitter dimanche par le ministre érythréen de l’Information Yemane Ghebremeskel. Ces derniers jours, les autorités ont reconnu une recrudescence de cas dans plusieurs régions du pays, notamment dans les zones frontalières du Soudan et de l’Ethiopie et pour la première fois un cas dans sud, dans la ville portuaire d’Assab, alors que les chiffres officiels montraient jusqu’à récemment une propagation circonscrite à Asmara, la capitale. Selon le ministre, les nouveaux cas sont tous des personnes venues des pays voisins, le Soudan, l’Ethiopie et Djibouti.

Les médecins mettent fin à leur grève

Les médecins des hôpitaux publics qui étaient en grève depuis une semaine ont levé leur mot d’ordre de grève ce lundi matin. Ils réclamaient de meilleures conditions de travail et dénonçaient l’insuffisance de matériels médicaux et d’équipements de protection contre le Covid-19. Selon l’AFP, l’Association nationale des médecins résidents du Nigeria (NARD) a annoncé dans un communiqué que ce mouvement de grève prenait fin après l’intervention de certaines personnalités et de gouverneurs d’Etats pour donner au gouvernement le « temps de satisfaire les revendications présentées ».

En première ligne dans la lutte contre la pandémie, les professionnels de santé sont parfois les plus exposés à la contamination. Plus de 800 agents de santé ont été contaminés. Raison pour laquelle en plus du manque de matériels de protection, le syndicat des médecins demandait aussi une prime de risque pour les soignants qui sont au front. Pays le plus peuplé d’Afrique avec ses 200 millions d’habitants, le Nigeria compte près de 20 000 cas et 506 décès selon les données officielles.

RDC : décès du photojournaliste congolais John Bompengo

John Bompengo était hospitalisé depuis plusieurs jours selon ses proches qui ont annoncé sa mort samedi à l’âge de 52 ans. Son décès serait lié à une complication due au Covid-19. Ce photojournaliste travaillait pour Radio Okapi, station radio de la Monusco et plusieurs agences de presse dont Associated Press depuis 2004. Il couvert toutes les crises majeures de ces deux décennies en RDC, y compris celle d’Ebola en 2018.

Andrew Drake, le responsable Afrique à AP, qui a travaillé avec John Bompengo se souvient de lui comme « un fidèle collègue et un excellent narrateur ». « John pouvait aller à des endroits et saisir des images que les autres ne pouvaient pas avoir », a-t-il indiqué. Toute la presse congolaise lui a rendu hommage dimanche.

Des Soudanais rapatriés d’Egypte

Un convoi de huit bus transportant près de 500 ressortissants soudanais a quitté Le Caire samedi,  selon l’agence de presse officielle soudanaise Suna. Les frontières étant fermées en raison de la crise sanitaire, ces derniers étaient bloqués en Egypte. Leur rapatriement a été possible grâce à une collaboration entre l’ambassade du Soudan au Caire, de l’association de la communauté soudanaise en Egypte avec les autorités égyptiennes.

Au Gabon, une prochain réouverture des hôtels et restaurant

Le gouvernement gabonais a annoncé la reprise des activités des restaurateurs et des hôteliers, sans donner de date précise. Les frontières étant toujours fermées, cette mesure a pour but de relancer le tourisme intérieur. Les presque quatre mois de fermeture se sont lourdement fait ressentir sur les chiffres du secteur. Mais avant une quelconque réouverture, les propriétaires des établissements hôteliers et de restauration doivent veiller à mettre en place des mesures sanitaires pour l’accueil des clients.

Sept joueurs de l’équipe nationale de criquet sud-africaine testés positifs

Sur plus de 100 tests effectués au sein de la Cricket South Africa (CSA), l’organe exécutif de ce sport en Afrique du Sud, les résultats de sept personnes ont été positifs, a annoncé ce lundi Jacques Faul le directeur général par intérim de l’organisation. Ces contaminations risquent de retarder davantage la reprise des compétitions sportives dans le pays, alors que le CSA avait prévu un match samedi prochain. La rencontre a été finalement annulée, car elle n’avait pas été approuvée par le gouvernement et surtout parce qu’elle devait se tenir dans une zone identifiée comme l’un des foyers de l’épidémie.

RFI

Derniers articles sur Covid-19

Aller vers HAUT