igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Coronavirus : le Conseil départemental soulage les pensionnaires de la Mac de Louga

Actualité/Covid-19

iGFM – (Dakar) – C’est un véritable ouf de soulagement que les pensionnaires et les autorités de la maison d’arrêt et de correction de Louga ont poussé en recevant cet important don du président du Conseil départemental de Louga. En effet, conscient de l’apparition du coronavirus dans les lieux de privation de liberté du pays et l’urgence de protéger les prisonniers, le député Amadou Mberry Sylla a apporté sa contribution dans la lutte contre le virus à la Mac de Louga.

Ce don est composé de 40 ventilateurs, de cartons de savon, d’eau de javel, de gel hydroalcoolique, des thermoflash et d’une tonnes de riz. La cérémonie de remise de ces produits détergents, de nourriture  et de protection a eu lieu ce vendredi dans les locaux de la prison de Louga.

Selon le député Amadou Mbery Sylla par ailleurs du Conseil départemental de Louga, la population carcérale au même titre que les autres citoyens libres de tout mouvement mérite bien d’être prise en compte dans la lutte contre la propagation du coronavirus. « D’autant plus que le virus a fini de faire son apparition dans certaines prisons du pays. Conformément aux directives du président Macky Sall qui ne cesse d’œuvrer pour l’amélioration des conditions des conditions de séjours des détenus dans les prisons par la construction d’autres lieux de détentions et l’introduction des bracelets électroniques, nous nous sommes engagés à apporter notre soutien aux pensionnaires de la maison d’arrêt et de correction de Louga », a indiqué M. Sylla qui soutient que les prisonniers doivent être considérés comme des citoyens à part entière de la population sénégalaise. « Par conséquent, ils doivent être pris en compte dans ce combat contre le coronavirus ».

En présence des représentants des détenus et des autorités pénitentiaires, le gouverneur de région qui a présidé la cérémonie a salué à sa juste valeur ce geste du président du Conseil départemental. L’autorité administrative estime que la lutte contre la propagation du coronavirus ne concerne pas seulement les citoyens libres de tout mouvement. « Nos parents et les étrangers vivants parmi nous qui s de liberté sont aussi concernés », a fait savoir le gouverneur de région.

IGFM

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT