igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Coronavirus: l’épidémie se répand au Moyen-Orient et en Asie centrale

Actualité

iGFM-(Dakar) Le Koweït et le royaume de Bahreïn ont annoncé lundi les premiers cas de personnes infectées par le nouveau coronavirus, en précisant qu’elles revenaient de l’Iran voisin qui a enregistré 43 cas et huit décès. L’Afghanistan a aussi annoncé son premier cas de contamination. Un pèlerin de retour d’Iran.

Le ministère de la Santé de Koweït a précisé que trois personnes, revenant de la ville iranienne de Machhad (nord-est), ont été testées positives au virus alors qu’à Manama, le ministère de la Santé a annoncé qu’un Bahreïni, de retour d’Iran, a été diagnostiqué avec le nouveau coronavirus.

Selon le ministère koweïtien, les personnes infectées sont un ressortissant koweïtien de 53 ans, un Saoudien de 61 ans et un apatride de 21 ans. À Bahreïn, la personne infectée a été transportée dans un hôpital pour y être soignée et ceux qui ont été en contact avec elle convoqués pour des examens, a indiqué le ministère de la Santé.

Le Koweït a suspendu les vols mais organisé des opérations d’évacuation de ses citoyens d’Iran. Il a également fermé ses ports aux navires en provenance d’Iran.

Les pèlerins, facteur de contamination ?

De nombreux citoyens des pays musulmans, du Golfe ou d’ailleurs, de confession chiite, se rendent fréquemment en Iran pour des pèlerinages sur les lieux saints chiites du pays. La multiplication de cas d’infection en Iran, devenu le principal foyer de l’épidémie dans la région, a poussé de nombreux pays voisins à fermer leurs frontières ou à restreindre les échanges avec ce pays.

Ainsi, le premier cas de coronavirus a détecté en Afghanistan concerne un patient arrivé récemment d’Iran, a annoncé lundi Firozuddin Feroz, le ministre de la Santé afghan. Le malade a été détecté parmi trois personnes suspectes dont les autorités avaient dit dimanche qu’elles revenaient de la ville de Qom en Iran.

De nouveaux morts en Iran

L’épidémie de nouveau coronavirus a fait quatre nouveaux morts en Iran, ce qui porte à 12 le nombre de personnes tuées dans le pays par le virus Covid-19, rapporte lundi l’agence semi-officielle Isna. « Le ministre de la Santé a annoncé la mort de 12 personnes et 47 cas d’infection dans le pays », écrit l’agence en citant des propos tenus à la presse par le député Assadollah Abbasi, porte-parole du bureau du Parlement, à l’issue d’une session à huis clos à l’Assemblée consacrée au nouveau coronavirus.

Un député de Qom, ville où ont été annoncés les premiers cas de coronavirus en Iran, a accusé ce lundi le gouvernement de « ne pas dire la vérité » sur l’ampleur de cette épidémie en Iran, selon l’agence semi-officielle Isna. De son côté, l’agence Ilna, proche des réformateurs, rapporte que Ahmad Amirabadi Faramani a parlé de « 50 morts » rien qu’à Qom alors que le bilan officiel est de 12 morts à l’échelle du pays.

Le gouvernement de Téhéran a promis, lui, d’être « transparent » en particulier sur les chiffres des morts et des personnes contaminées par la maladie. « Nous nous engageons à être transparents sur la publication des chiffres », a réagi le porte-parole du gouvernement Ali Rabii, après les accusations du député de Qom.

RFI

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT