Coup d'envoi de la Bundesliga : les forces en présence avant cet exercice 2022/2023

vendredi 5 août 2022 • 853 lectures • 0 commentaires

Sport 1 semaine Taille

Coup d'envoi de la Bundesliga : les forces en présence avant cet exercice 2022/2023

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Ce vendredi, la Bundesliga est de retour et propose un plateau intéressant. Retour sur les forces en présence avant cet exercice 2022/2023 qui s'annonce séduisant.

Bayern Munich

Monstre tentaculaire qui domine son championnat avec une puissance sans faille depuis 10 ans, le Bayern Munich se présente encore en grand favori. Surtout que le mercato bavarois a été très solide puisque 137,5 millions d'euros ont été dépensés pour les arrivées de Matthijs de Ligt, Sadio Mané, Mathys Tel, Ryan Gravenberch et Noussair Mazraoui. Julian Nagelsmann dispose donc d'une équipe très compétitive avec de gros talents à tous les postes. Seul point noir, le départ après huit ans passés au club de Robert Lewandowski pour le FC Barcelone. Si la perte du Polonais est importante, la qualité de l'effectif bavarois fait peur et le Bayern est encore le grand favori à sa succession.

Borussia Dortmund

Toujours annoncé comme l'adversaire numéro un des Bavarois, le Borussia Dortmund est encore une fois en transition. Exit Marco Rose, Edin Terzic revient en numéro un. Les Marsupiaux ont aussi perdu Axel Witsel (Atlético) et Dan-Axel Zagadou (libre) alors que son leader d'attaque Erling Braut Haaland est parti à Manchester City. Néanmoins des renforts intéressants sont arrivés. Outre le fait que Jude Bellingham reste dans l'entrejeu, la défense compte les arrivées de Niklas Süle et Nico Schlotterbeck pour apporter un peu de solidité tandis que Salih Özcan renforce l'entrejeu. L'attaque a connu deux ajouts qualitatifs avec Karim Adeyemi et Sébastien Haller mais ce dernier a été victime d'une tumeur testiculaire qui va l'écarter plusieurs mois des terrains. À la recherche d'un autre avant-centre, le BvB dispose toutefois d'un solide effectif même s'il faudra réussir à acclimater tout ce beau monde.

RB Leipzig

Sorti d'une saison pénible achevée à la quatrième place, le RB Leipzig connaît un mercato calme pour le moment. Prolongeant Christopher Nkunku, le club saxon a récolté près de 70 millions sur des seconds couteaux (Brian Brobbey, Tyler Adams, Hee-chan Hwang) avec comme seule perte notable Nordi Mukiele (qui n'était plus un indiscutable). L'équipe de Domenico Tedesco se veut dans la continuité après un mercato estival 2021 plus animé. Malgré tout, deux jolis coups ont été réalisés avec le latéral gauche David Raum (Hoffenheim) qui a été l'un des meilleurs à son poste en Europe la saison dernière et Xaver Schlager (Wolfsbourg) qui est un joueur bien établi en Bundesliga). Avec Mohamed Simakan et Josko Gvardiol qui montent en puissance et avec un contingent offensif de qualité, Leipzig sera à la lutte pour les places qualificatives en Ligue des Champions et peut marquer les esprits cette saison encore.

Bayer Leverkusen

Joli troisième la saison dernière, le Bayer Leverkusen version Gerardo Seoane a fait sensation. Avec un jeu tranchant et porté sur l'offensive, le technicien suisse a su valoriser les jeunes talents de son effectif (Florian Wirtz, Moussa Diaby, Amine Adli, Jeremie Frimpong ou encore Piero Hincapié). Il a aussi su tirer la quintessence de son buteur Patrik Schick qui est bien parti pour rester. Avec le renfort d'Adam Hlozek dans le domaine offensif et les possibles arrivées de Samuel Edozie (Manchester City) et Mykhaylo Mudryk (Shakhtar Donetsk), le Bayer Leverkusen sera à n'en pas douter, l'une des équipes frissons de la saison avec ses jeunes talents et son jeu séduisant porté sur l'attaque.

Eintracht Francfort

Vainqueur de la Ligue Europa mais seulement onzième de Bundesliga la saison passée, l'Eintracht Francfort est cette fois attendu au niveau du pain quotidien. Manquant de régularité, les Adler d'Oliver Glasner ont néanmoins été conquis par le style de l'ancien coach du LASK et de Wolfsbourg. D'ailleurs, les dirigeants l'ont bien compris et ont fait des efforts avec le recrutement définitif de Jens Petter Hauge (AC Milan) et des renforts comme Lucas Alario (Bayer Leverkusen), Mario Götze (PSV Eindhoven), Randal Kolo Muni (Nantes), Aurélio Buta (Antwerp), Kristijan Jakic (Dinamo Zagreb) et Jérôme Onguéné (Salzbourg). Si le capitaine et meilleur joueur Filip Kostic est en partance pour West Ham ou la Juventus, cette équipe de Francfort s'est bien renforcée et devrait jouer les premiers rôles en championnat.

VfL Wolfsbourg

Douzième avec un fond de jeu proche du néant la saison dernière, Wolfsbourg a logiquement viré Florian Kohfeldt et a misé sur Niko Kovac. L'ancien technicien de Monaco devra continuer l'adaptation des recrues hivernales Jonas Wind, Kevin Paredes et Max Kruse et a pu compter sur quelques renforts avec Jakub Kaminski (Poznan), Mattias Svanberg (Bologne), Bartol Franjic (Dinamo Zagreb), Patrick Wimmer (Arminia Bielefeld) ou encore Kilian Fischer (Nuremberg). Dans une équipe en perte de confiance mais avec de la qualité (Ridle Baku, Maxence Lacroix, Lukas Nmecha, Josip Brekalo, Maximilan Arnold), le Croate devra trouver la bonne alchimie.

Borussia Mönchengladbach

Également décevant la saison dernière, le Borussia Mönchengladbach veut faire mieux que sa triste dixième place. Daniel Farke a remplacé Adolf Hütter et va devoir relancer un groupe en perte de vitesse. Breel Embolo est parti à Monaco, Matthias Ginter a pris le chemin de Fribourg et les seules arrivées sont celles de Ko Itakura (Manchester City) et Oscar Fraulo (FC Midtjylland). Avec Marcus Thuram comme possible partant, les Fohlen sont face à un vaste chantier et il sera difficile pour Daniel Farke de tout changer rapidement.

Fribourg

Christian Streich fait de très belles choses à Fribourg depuis 2011, date de sa nomination. Stabilisant son équipe dans la première partie de tableau, il a obtenu une sixième place synonyme de qualification en Ligue Europa. Malgré la perte de son meilleur joueur Nico Schlotterbeck, il a pu compter sur Matthias Ginter pour le remplacer librement. À cela s'ajoutent les arrivées de Michael Gregoritsch (Augsbourg), Daniel-Kofi Kyereh (St-Pauli) et Ritsu Doan (PSV Eindhoven) pour renforcer le secteur offensif. En apportant de la qualité dans le secteur où il pouvait le plus se renforcer, Fribourg se positionne comme un prétendant crédible aux places européennes.

Union Berlin

Cinquième l'année dernière et septième il y a deux ans, l'Union Berlin trouve sa place dans le championnat allemand. Intelligent, le club de la capitale allemande a bien vendu son buteur Taiwo Awoniyi a Nottingham Forest (20,5 millions d'euros) et s'est renforcé en conséquence avec les défenseurs Diego Leite (Porto) et Danilho Doekhi (Vitesse), les milieux Janik Haberer (Fribourg), Paul Seguin (Fürth), Milos Pantovic (Bochum) et Morten Thorsby (Sampdoria) ainsi que Tim Starke (Darmstadt), Jamie Leweling (Fürth) et Jordan Siebatcheu (Young Boys) en attaque. Étoffant son groupe pour jouer les coupes européennes et en ramenant de la qualité à chaque ligne, l'équipe de Sheraldo Becker et Rani Khedira devrait encore jouer les trouble-fêtes.

Les autres

Au niveau des autres formations, Bochum a vendu Armel Bella-Kotchap à Southampton et a tenté de se renforcer à moindre coup (Ivan Ordets, Jacek Goralski, Kevin Stöger, Philipp Förster ou encore Konstantinos Stafylidis. Augsbourg de son côté mise sur la continuité et la pépite américaine Ricardo Pepi sera scrutée de près. Stuttgart va vivre un mercato charnière. Orel Mangala est parti à Nottingham Forest et Borna Sosa ainsi que Sasa Kalajdzic pourraient eux aussi s'en aller en direction de la Premier League. Les Souabes devront compenser ces départs sous peine de jouer à nouveau le maintien. Septième l'an dernier, Cologne a misé sur la stabilité avec comme seul départ majeur celui de Salih Özcan. Mayence a recruté en Ligue 1 avec Angelo Fulgini (Angers) et Anthony Caci (Strasbourg) et veut continuer la dynamique lancée par le coach Bo Svensson. À Hoffenheim, Ozan Kobak et la principale arrivée tandis que David Raum a ramené un joli chèque en rejoignant Leipzig. Enfin, le Hertha Berlin, qui était barragiste l'année dernière, a lancé un nouveau projet avec Sandro Schwartz. L'ancien coach du Dynamo Moscou a ramené Chidera Ejuke (CSKA) et Filip Uremovic, qu'il a côtoyé en Russie, tandis que Jessic Ngankam et Wilfried Kanga ont renforcé l'attaque.

Les promus

Revenus en Bundesliga un an après l'avoir quitté, le Werder Brême et Schalke 04 voudront se maintenir. Les premiers cités ont recruté le Danois Jens Stage (Copenhague), Oliver Burke (Sheffield United) et Niklas Stark (Hertha Berlin) tout en conservant l'effectif monté en Bundesliga. Une stabilité aussi conservée par les Knappen, qui comptent quelques ajouts intéressants comme Florent Mollet (Montpellier) ou Alex Kral (Spartak Moscou). La saison de Bundesliga 2022/2023 s'annonce particulièrement alléchante.

Avec Footmercato

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 853 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial