Coupe du Monde 2022 : derniers tickets pour le Qatar

jeudi 24 mars 2022 • 862 lectures • 0 commentaires

Sport 1 mois Taille

Coupe du Monde 2022 : derniers tickets pour le Qatar

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Dix-sept places à prendre pour participer à la Coupe du monde 2022 au Qatar (21 novembre-18 décembre), après les 15 déjà validées. L'Equipe fait le point à la veille des barrages.

EUROPE : l’Italie et le Portugal retiennent leur souffle

Le contingent européen, fort de treize places, est presque rempli. Dix sélections sont déjà sûres de prendre une portion de désert en fin d’année (voir la carte ci-dessus). Les trois autres devront s’extirper des barrages qui débutent aujourd’hui (voir pages 6 à 8) et qui réunissent seulement onze équipes, la Russie ayant été exclue en raison de l’invasion de l’Ukraine. Ce conflit a des répercussions sur le calendrier de la voie B, puisque la Pologne, qualifiée pour la finale à la suite de la décision de la FIFA, affrontera directement le vainqueur du match entre la Suède et la République tchèque. Il a aussi été décidé, en toute logique, de reporter à juin la rencontre entre l’Ukraine et l’Écosse. Le gagnant de pays de Galles-Autriche attendra donc la prochaine fenêtre internationale pour disputer la finale de la voie A. Par-delà ces remaniements imposés, le programme des jours à venir pourrait proposer un moment somptueux : un choc, mardi, entre l’Italie et le Portugal, si ces deux prestigieuses nations se défont de leurs premiers adversaires ce soir, respectivement la Macédoine du Nord et la Turquie. Une partie du casting serait parisien : Marco Verratti et Gianluigi Donnarumma d’un côté, Nuno Mendes et Danilo Pereira de l’autre.

ASIE : Match à trois entre le Japon, l’Arabie saoudite et l’Australie

En plus du Qatar, pays organisateur, l’Asie comptera quatre qualifiés directs, dont la moitié est déjà connue. Largement détachés en tête du groupe A, l’Iran et la Corée du Sud peuvent déjà laisser voler leurs songes vers l’émirat. Dans l’autre groupe, en revanche, la situation attend encore une clarification définitive. L’Arabie saoudite (1re,19 points), le Japon (2e, 18 points) et l’Australie (3e, 15 points) se disputent deux billets, avec la possibilité pour les Socceroos de jouer au chamboule-tout : ils reçoivent le Japon puis se rendent en Arabie saoudite lors des deux dernières journées. Une fois le verdict rendu, un cinquième sésame pourrait revenir à la confédération asiatique, au terme d’un double barrage : les deux troisièmes de groupe s’affronteront avant que le vainqueur de ce premier round ne défie le cinquième de la zone Amsud.

AMÉRIQUE DU SUD : L’Uruguay en danger

Le mini-Championnat sud-américain livrera son verdict mardi prochain. Pour l’heure, le Brésil et l’Argentine, déjà promis à un voyage dans le golfe Persique, attendent les deux autres qualifiés
directs. Si l’Équateur (3e, 25 points) paraît bien parti pour accompagner les deux géants du continent, rien n’est garanti pour l’Uruguay (4e, 22 points), qui s’apprête à défier le Pérou (5e,
21 points) et le Chili (6e, 19 points) lors des deux dernières journées. La lutte sera donc farouche pour la 4e place comme pour la cinquième, qui proposera un affrontement avec le barragiste de la zone Asie pour tenter de gagner un ticket additionnel en juin.

AFRIQUE : Mohamed Salah contre Sadio Mané

En Afrique, le suspense n’est pas échelonné. On connaîtra d’un seul coup tous les qualifiés, au terme des cinq barrages disputés en deux manches : Ghana-Nigéria, Cameroun-Algérie, RD Congo - Maroc, Mali-Tunisie et Égypte-Sénégal, remake de la finale de la dernière Coupe d’Afrique des nations, le 6 février. Le choc entre les Pharaons et les Lions de la Téranga fait d’autant plus saliver qu’il abritera un nouveau match à distance entre Mohamed Salah et Sadio Mané, unis à Liverpool.

CONCACAF : Le Canada bien parti

Trois journées attendent encore les participants à l’ultime tour de qualification. Très bien parti, le Canada de l’avant-centre lillois Jonathan David (1er, 25 points) domine ce tournoi de huit équipes qui en qualifie directement trois. Le sommet entre les États-Unis (2es, 21 points) et le Mexique (3e, 21 points), la nuit prochaine, sera crucial. En effet, l’éventuel perdant pourrait se retrouver sous la menace du Panama (4e, 17 points), qui reçoit au même moment le Honduras, dernier. À noter que le quatrième disputera un barrage face à une sélection de la zone Océanie.

OCÉANIE : La Nouvelle-Zélande, grand favori

La pandémie de Covid-19 ayant entravé l’organisation des qualifications dans la zone Océanie, un tournoi se déroule au Qatar entre le 17 et le 30 mars. Tahiti et les Îles Salomon, qui s’affrontent aujourd’hui pour la première place du groupe A (voir ci-contre), savent déjà qu’elles participeront aux demi-finales.
L’autre groupe, où la Nouvelle-Calédonie a étééliminée après deux matches, abrite la Nouvelle-Zélande, grand favori. Le vainqueur de ce tournoi retrouvera le quatrième de la zone CONCACAF lors d’un barrage intercontinental, sur un match sec, en juin.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 862 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial