igfm.sn : Informez-vous juste et vrai
, Couscous contaminé à Kolda : L’autopsie révèle une intoxication alimentaire, www.igfm.sn

Couscous contaminé à Kolda : L’autopsie révèle une intoxication alimentaire

Société

IGFM-L’affaire du couscous contaminé à Saré Dialimang qui a tué un enfant et envoyée 23 autres personnes à l’hôpital, est sur le point de livrer tous ses secrets. L’autopsie du corps sans vie de l’enfant mort enterré, puis exhumé sur instruction du Procureur, a révélé une intoxication alimentaire d’une substance nocive. Tous les autres malades ont été libérés hier, exceptée, la dame Dado Diao.

Toujours sous le choc de la disparition drame de l’un des leurs, l’enfant Samba Kandé, décédé après avoir mangé un plat de couscous contaminé et qui avait envoyé 23 autres personnes à l’hôpital, Saré Dialimang croise les doigts et prie intensément pour que ce malheur s’arrête là. Et les informations recueillies hier au centre hospitalier régional de Kolda et au centre de santé sont plutôt bonnes et très rassurantes.

En effet, parmi les quinze personnes (huit adultes et sept enfants) qui étaient encore en observation médicale dans ces structures sanitaires de la ville de Kolda, seule une dame, Dado Diao, qui suit un traitement en soins intensifs au niveau de l’hôpital régional où elle est hospitalisée. Tous les autres malades (12 à l’hôpital régional et 2 au centre de santé) ont été libérés par les autorités médicales estimant que leur vie n’est plus en danger. Une thèse qui avait été confirmée par le directeur de l’hôpital régional de Kolda.

«Nous avions reçu au total 23 malades, les dix ont été libérés le lendemain de leur arrivée. Il ne reste que 13, dont sept adultes hospitalisés en Médecine générale et six enfants hospitalisés au pavillon de la Pédiatrie. Leur vie n’est pas en danger», confiait le directeur de l’hôpital régional, Cheikh Mbaye Seck. Les douze ont été libérés hier, il ne reste plus que la dame Dado Diao, en observation médicale. Au centre de santé où était hospitalisée la dame Maïmouna Baldé (22 ans), mère de Samba Kandé (l’enfant décédé), et Amadou Kandé (9 ans) ont aussi été autorisés par les médecins traitants à aller retrouver les siens à Saré Dialimang. Donc, plus de peur que de mal, si toutefois cette triste affaire ne sans limite qu’à une seule perte en vie humaine.

Concernant l’autopsie du corps sans vie de l’enfant décédé, Samba Kandé, qui a été enterré, puis exhumé sur instruction du Procureur près du tribunal de grande instance de Kolda, cette intervention médicale a confirmé une intoxication alimentaire. C’est «une intoxication alimentaire qui a été mentionnée sur le papier», d’une substance nocive, nous a confié Bacary Sabaly, parent proche de la victime qui était hier, à la levée du corps à la morgue du centre hospitalier régional de Kolda où la dépouille a été remise aux parents.

Le défunt Samba Kandé qui a été inhumé hier, à 17H, repose désormais au cimetière de son village natal. Que la terre de Saré Dialimang lui soit légère et qu’Allah l’accueil dans Son Paradis céleste. Amine.

SOULEYMANE SALL

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT