Covid-19…. Le mal est aussi dans les caisses de l’Etat!

Economie/Une

iGFM – (Dakar) C’est certainement l’autre inquiétude qui a amené les autorités publiques à lever les restrictions. En effet, la collecte des ressources publiques est extrêmement compliquée cette année. La covid-19 est certainement passée par là.

La tâche ne sera pas du tout aisée pour les régies financières de l’Etat. En cette période de pandémie, où beaucoup de secteurs de la vie économique tournent au ralenti, la mobilisation des ressources est extrêmement difficile. En témoignent les chiffres  des 5 premiers mois de l’année 2020.

En effet, en mai 2020,  le cumul des recettes est ressorti à 919,1 milliards de francs Cfa, contre 921 milliards de francs Cfa en 2019. En avril, le niveau de collecte était à 727, 5 milliards de francs Cfa. Une petite amélioration comparée à la même période de l’année 2019 où il était à 680,7 milliards de Cfa.

Mais, pour les mois de mars (510,8 milliards), de février (334,1milliards) et de janvier (109,7milliards), les ressources collectées sont en deçà des niveaux atteints durant de les mêmes périodes de l’année 2019. Ce qui n’augure rien de bon quant à la bonne prise en charge des politiques publiques. Une inquiétude de plus qui semble avoir poussé les autorités à lever toutes les restrictions.

Abdourahmane Dièye, le Directeur général des Douanes avait bien annoncé la couleur, en avril dernier: «Une note de conjoncture a fait ressortir déjà une chute des importations provenant de la Chine de l’ordre de 22%. Et ça, c’est l’arrivée en droiture. Mais pour tout ce qui est importation indirecte, à travers les grands ports d’éclatement notamment celui  de Dubai, on est peut-être autour de 35%. On  sera à des niveaux de chute de recettes assez consistants.»

Au même moment, le paiement des salaires n’attend pas. Chaque mois, l’Etat paye au moins, 67 milliards en émoluments. En 2020, le trésor a dû débourser 69 milliards de francs Cfa au mois de janvier, 70 milliards en février, 68 milliards en mars, 66,8 milliards en avril et 67,3 milliards en mai. Soit un total de 341,5 milliards de francs Cfa, distribué à un personnel qui a beaucoup cru ces derniers mois.

En effet l’effectif de l’administration est passé de 145 652 employés en janvier 2020, à 150 580 salariés au mois de mai. Soit une augmentation de 4928 employés.

Youssouf SANE