Covid-19 - Le PCDS rappelle aux Sénégalais la nécessité de respecter le port généralisé du masque

jeudi 25 février 2021 • 87 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Covid-19 - Le PCDS rappelle aux Sénégalais la nécessité de respecter le port généralisé du masque

iGFM - (Dakar) A ce jour, 33 741 cas positifs dont 28 112 guéris et 852 décès ont été enregistrés au Sénégal et 112 553 181 cas positifs dans le monde dont 63 504 599 guéris et 2 497 406 décès mobilisant ainsi l’attention du monde entier.

Sur ces entrefaites le monde du travail est profondément touché outre la santé publique durement affaiblie et les bouleversements économiques et sociaux qui menacent les moyens de subsistance et le bien-être dans le long terme des millions d’individus. Au Sénégal, du fait des mesures de fermeture des frontières, de couvre-feu et de distanciation physique notre économie est durement impactée malgré les mesures de renforcement du secteur de la santé, de renforcement de la résilience sociale des populations, du secteur privé par le gouvernement dont nous félicitons pour le courage et le travail titanesque établie. Le PCDS rappelle aux Sénégalais la nécessité de respecter le port généralisé du masque qui constitue une addition logique aux mesures barrières actuellement en vigueur.


Dans ce contexte, il est à la fois une mesure de prévention mais aussi un acte de civisme qui va permettre dans cette phase de croissance de courbe épidémique, d’atténuer autant que possible l’impact économique et social de la pandémie. Le PCDS appelle également aux sénégalais à aller se vacciner massivement pour éradiquer ce fléau sanitaire qui ne cesse de gagner du terrain.


En effet depuis la nuit des temps, le vaccin a toujours été le seul et l’unique remède contre les pandémies. Cependant il semble plus que nécessaire que l’Etat, responsable de la sécurité et du bien-être des sénégalais prend des mesures draconiennes pour lutter contre les déclarations mensongères sur les vaccins. Enfin le président Macky SALL a hérité d’une situation confuse en matière foncière du fait de la juxtaposition de régimes juridiques mais aussi et surtout d’une coexistence de droits réels et de droits coutumiers.


Le PCDS appelle l’Etat à entreprendre des réformes pour se doter d’un système foncier qui puisse favoriser le développement économique, protéger les investissements des sénégalais sur le foncier surtout les « gorgorlous » mais aussi doter à la DSCOS de moyens tant sur le plan humain que logistique. Il félicite et encourage également notre vaillante armée nationale pour l’excellent travail accompli à travers cette opération de sécurisation pour le mieux-être des populations de notre belle Casamance.

Cet article a été ouvert 87 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial