Covid-19: Les négociations entre l’Indonésie et le Sénégal sur le deuxième CN-235 interrompues

Actualité/Covid-19

iGFM-(Dakar) L’armée de l’air sénégalaise devra encore attendre jusqu’à 2021 pour reprendre les négociations avec la compagnie aérospatiale PT Dirgantara Indonesia (PTDI) pour l’acquisition d’un deuxième avion CN-235. L’effet Covid-19 est passé par là.

iGFM a appris que  les négociations entre les deux pays  ont été chamboulées par les interdictions de voyager.

Ces négociations, qui ont été décrites pour la dernière fois lors du salon aéronautique de Singapour 2020 en février comme atteignant les étapes finales, ne devraient désormais pas reprendre avant 2021,

Le Sénégal a signé pour son premier CN-235 avec PTDI en novembre 2014 et la cellule a ensuite été livrée en janvier 2017. L’avion a été livré dans la configuration à changement rapide, et peut assumer une variété de missions, y compris l’évacuation médicale, les tâches générales de transport, et transport VIP.

Pour la deuxième cellule, l’Armée de l’air du Sénégal envisage une variante d’avion de patrouille maritime (MPA) du CN-235 similaire à ceux en service dans la marine indonésienne (Tentara Nasional Indonesia – Angkatan Laut: TNI-AL ), a déclaré le représentant du PTDI.

L’Armée de l’air du Sénégal n’a pas encore communiqué ses préférences pour les systèmes de mission qui iront à bord du MPA mais en service TNI-AL, les capteurs du CN-235 incluent le détecteur d’anomalies magnétiques CAE AN / ASQ-508 et Thales Ocean Radar Maître ou Téléphonique APS-143C (V) 3 (Lot 2).