Cri de cœur des acteurs de séries : «Si les choses marchent bien, les producteurs doivent nous rendre la monnaie de nos pièces»

samedi 8 mai 2021 • 1169 lectures • 0 commentaires

People 1 mois Taille

Cri de cœur des acteurs de séries : «Si les choses marchent bien, les producteurs doivent nous rendre la monnaie de nos pièces»

iGFM – (Dakar) Depuis quelques semaines, c’est la guéguerre entre producteurs et acteurs des séries télévisées. iGFM, qui s’est intéressé à ce sujet qui tient en haleine les Sénégalais et enflamme les réseaux sociaux, a interrogé quelques égéries de la célèbre maison de production Even Prod.

Grand Laye: «Pourquoi j'ai quitté Even Prod»

«On vit des situations difficiles là-bas. Ce qui me fait trop mal parce qu’une personne doit être reconnaissante. Si tu es sur un projet et tu choisis des personnes pour t’accompagner, il faut respecter tes engagements vis-à-vis d’elles. Ce sont nous (les acteurs) les marchandises. Si les choses marchent bien, il faudra que le producteur nous rende la monnaie de nos pièces. Plusieurs acteurs me sollicitent sur le non-paiement et les problèmes qu’ils rencontrent à Even Prod. Certains me prennent pour un milliardaire qui habite aux Almadies alors qu’il n’en est rien. D’autres me sollicitent et je suis obligé de les aider. Je ne peux plus prendre le bus ou marcher correctement comme je le faisais avant.

La Série ‘"Idoles" a fait un tabac et elle est même diffusée par Canal plus. Le producteur nous avait demandé l’autorisation de doubler les voix. Je me suis échappé parce que j’ai accepté sa demande. Quand Malick a refusé, ils l’ont tué dans la série pour arrêter son contrat. Après il y a Sunu Yeuf et Wido Multimédia, et la Sonatel a mis 200 millions sur la table en partenariat avec Even Prod. Pour les recettes, le producteur a produit "Mœurs" et "Infidèles". Puisque je suis fidèle, je ne peux pas participer à ses magouilles. Depuis le 31 décembre 2019, Even Prod ne m’a pas donné de l’argent. Quand je voulais parler à Ibou Guèye, il n’a pas voulu me recevoir et ça m'a fait mal au cœur. Mais, je rends grâce à Dieu parce que d’autres maison de production m’ont contacté et j’ai fait pas mal de séries avec Marodi».

Assane Lô : « Even Prod nagn ma faye sama xaliss»

«Ibou Guèye ne respecte pas les acteurs. Beaucoup se demandent d’ailleurs le pourquoi. Nous autres acteurs, si les téléspectateurs ne nous voient pas à l’écran, ils se posent forcément des questions. En ce qui me concerne, on m’identifie à "Idoles" et à Even Prod. Une étiquette que j’ai toujours acceptée sans sourciller. Mais, ce n’est plus le cas, car Even Prod me doit de l’argent, ainsi qu’à d’autres acteurs, depuis plus d’un an. Aussi, j’ai décidé de me retirer, d’autant plus que je n’arrive pas à recouvrer mon dû. Nos divergences sont principalement liées à un non-respect de l’arrangement financier que nous avions convenu d’un commun accord. Pour ma part, j’ai tourné entièrement la saison 7, et même entamé la saison 8, avant d’arrêter. Je ne leur dois aucune séquence. J’ai rempli ma part du contrat. En revanche, je ne peux pas en dire autant d’Even Prod. Ce qui me désole dans la mesure où je me suis saigné sang et eau pour qu’elle fasse partie des fleurons du paysage cinématographique.

Je suis encore plus peiné par le mépris que les responsables nous ont opposé lorsque nous avons tenté d’avoir des explications sur les raisons pour lesquelles nous ne sommes toujours pas payés. C’est un manque total de considération. L’équipe de production ne respecte pas les acteurs de la série "Idoles". Je dénonce cette injustice par principe. J’estime être dans la légalité, qu’on rétablisse dans mes droits. Je ne suis pas le seul concerné. Nous sommes au moins une cinquantaine. Beaucoup d’entre nous souffrons à cause des dettes que nous avons. Beaucoup de familles sont en train de se disloquer. "Idoles" est une des meilleures séries sénégalaises. Donc, il faut que les acteurs y trouvent leur compte. La saison 7 devait avoir 26 épisodes, nous sommes allés à plus de 40 épisodes. Peu de temps après, ils ont vendu la série à Sonatel Wido. Les cinéphiles étaient obligés de payer pour regarder la série.»

Joint par igfm, Chérif Gueye de Even Prod préfère ne pas se prononcer.

Cet article a été ouvert 1169 fois.

Publié par

Mame Fama GUEYE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial