Dans la tête d’un assassin :  «Depuis que j’ai tué quelqu’un, j’ai du mal à …»

Société/Une/Vidéo

IGFM – Babacar Faye est un jeune homme qui en a bavé. Son surnom est King style. Les yeux rouges, la tête mal coiffée, Babacar raconte comment il a tué un jeune homme. Selon lui, la victime avait abusé d’un membre de sa famille et pour se venger il lui a tout simplement ôté la vie.

Un meurtre qui lui vaudra quelques années de prison. Mais au-delà de l’expérience de la prison, Babacar semble avoir perdu la raison. «Pour dormir la nuit, je suis obligé de prendre des somnifères», dit-il. Le crime semble peser sur sa conscience.

D’ailleurs, il a été libéré parce que les médecins avaient constaté qu’il avait des problèmes psychologiques. Dans un entretien accordé à Igfm, Babacar revient sur le crime, sa vie en prison et comment il vit depuis qu’il a recouvré la liberté.