De la drogue dans l’ambulance : Comment le transporteur est tombé …

vendredi 2 septembre 2022 • 973 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

De la drogue dans l’ambulance : Comment le transporteur est tombé …

PUBLICITÉ

Mamadou Gaye, le chauffeur de l’ambulance du centre de santé de Colobane qui venait de Medina Wandifa pour rejoindre la capitale et qui transportait 125kg de chanvre indien le weekend passé a été présenté au parquet de Kolda pour trafic de drogue.

C'est le comportement du chauffeur de l'ambulance, en l'occurrence Mamadou Gaye, qui a intrigué les gendarmes, selon Libération. En effet, pour des raisons de sécurité, les gendarmes érigent des check-point sur la zone, vers minuit, afin contrôler les entrées et les sorties. Et au moment des faits, c'est sirène battante que Mamadou Gaye est arrivé au niveau d'un check-point. Le comble est qu'il est descendu lui-même de l'ambulance pour pousser les plots, histoire de se frayer un chemin. C'est en ce moment que les gendarmes, intrigués, interviennent.

Dans un premier temps, Mamadou Gaye leur fait croire qu'il transporte un malade qui doit être évacué en urgence à Dakar. Une déclaration troublante d'autant que les gendarmes lui ont demandé comment une ambulance du centre de santé de Colobane peut se retrouver à récupérer un malade à Madina Wandiffa comme le prétendait le mis en cause.

C'est en ce moment que les gendarmes lui demandent d'ouvrir les portes de l'ambulance. Problème : Mamadou Gaye affirme, en ce moment, que la porte ne peut pas s'ouvrir de l'extérieur. Des propos incohérents qui ont poussé les gendarmes à lui demander d'éteindre le moteur et la sirène de l'ambulance. Mamadou Gaye leur sort que s'il éteint l'ambulance, le véhicule ne pourrait plus redémarrer. C'était le mensonge de trop qui a poussé les gendarmes à ouvrir les portes de l'ambulance avant de tomber sur la marchandise, informe Libération.

Lors de son interrogatoire sous le régime de la garde à vue, Mamadou Gaye a avoué qu'il exerçait depuis quelques mois en tant que «transporteur» pour des trafiquants basés à Madina Wandiffa et à Dakar. Et si l'absence de l'ambulance n'a pas intrigué ses supérieurs du centre de santé de Colobane, c'est que la voiture est supposée être en panne.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 973 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial