Découverte : Djibé Diawara : « J’ai perdu très tôt mes parents…»

People/Vidéo

iGFM – (Dakar) Djibé Diawara était à la rédaction d’igfm.sn ce mardi pour décortiquer son nouveau single engagé « Cambay ». Djibé fait son entrée dans le show-biz. Très motivée, la chanteuse a décidé de mettre dans les bacs son premier single officiellement « Cambay ». Un titre qui dénonce l’insalubrité et fait appel à la population, pour un comportement citoyen afin de protéger notre environnement.

Ce clip n’est qu’un début. En attendant de trouver un maison de production, Djibé travaille sans relâche, afin d’atteindre le sommet. Toutefois, elle ouvre les portes à tout producteur capable de lui offrir une vraie carrière musicale.

Djibé Diawara, est née le 18 Octobre 1989 à Bignona une ville du sud du Sénégal, située en Basse-Casamance, entre la frontière gambienne et le fleuve Casamance, d’un père appartenant à l’ethnie des Soninkés (Sarakholé) et d’une mère Wolof.

Très jeune, elle a été fascinée par les instruments de musique telle que le Balafon et le Kora qui servaient de meubles de décoration chez elle. Après le décès de son père en 1994 à Joal la ville de sa petite enfance, la petite fille âgée de cinq ans quitte avec sa mère et le reste de la famille la ville natale du Président Senghor pour aller s’installer à Mbour, en 2000 elle quitta à nouveau cette ville après le décès de sa mère pour rejoindre sa grand-mère maternelle à Diourbel, c’est là que Djibé va se découvrir une vraie passion pour le chant y trouvant réconfort et confidence à la foi.

Elle n’hésita pas à intégrer le club d’anglais du CEM Grand Diourbel dès sa première année au collège et faisait des reprises des chansons anglaises de Céline Dion, Michael Jackson et
Whitney Houston lors des Opening Day organisé par le club durant tout son cursus au collège. Une fois au Lycée elle a enregistré son premier morceau intitulé « It’s me here » en featuring avec un groupe de rap connu sous le nom de Three Concept à l’époque qu’elle accepte d’intégré après un véritable succès du morceau dans la région notamment au niveau des collèges et lycées et le nom du groupe fut rebaptiser Free Concept en 2006 adoptant un style de musique très diverse « World music ».

En 2010 le groupe participe à un concours de musique NAR (Nescafé African Revelation) organisé par Nestlé.

 

Mame Fama GUEYE

3 Comments

  1. Pour ceux qui ne la connaissent pas ,c’est une brave fille très intelligente ,et courageuse ,qui pouvait aussi faire de haute études supérieur,! Bonne continuation

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.