Depuis le début de l'année, 159 migrants ont perdu la vie en Méditerranée (Bilan)

mardi 16 février 2021 • 560 lectures • 0 commentaires

Société 2 semaines Taille

Depuis le début de l'année, 159 migrants ont perdu la vie en Méditerranée (Bilan)

iGFM (Dakar) Le navire humanitaire du collectif espagnol Maydayterraneo a repris la mer le 12 février. Il devrait entrer dans la zone de détresse et de sauvetage (SAR zone) dans la soirée du 16 février. C'est le seul navire humanitaire actuellement en mer. A cette occasion, InfoMigrants nous apprend que 159 migrants ont perdu la vie en Méditerranée depuis le début de l'année 2021.

L’Aita Mari du collectif espagnol Maydayterraneo a repris la mer en direction de la Méditerranée centrale. Le navire, qui a quitté l’Espagne le 12 février, devrait bientôt entrer dans la zone de détresse et de sauvetage (SAR zone) au large de la Libye.


"La météo est plutôt clémente, l’Aita Mari devrait être sur zone ce [mardi] soir", a déclaré Daniel Rivas, le porte-parole de Maydayterraneo, contacté par InfoMigrants.


Sur le site du collectif, les militants annoncent continuer leur mission pour la lutte des droits humains. "Nous avons commencé notre cinquième mission. Nous poursuivons la lutte pour les droits des immigrés avec vous."


L’Aita Mari peut secourir jusqu’à 140 personnes. "Normalement, nous devrions rester en mer pendant deux semaines, tout dépend des opérations de sauvetage que nous effectuerons là-bas", précise encore Daniel Rivas. 


Le bateau de Maydayterraneo est désormais le seul en mer Méditerranée. Après des opérations de sauvetage, l’Open Arms a quitté la SAR zone, dimanche 14 février, pour aller débarquer en Sicile les 146 rescapés qui se trouvent à bord. 


"L’Open Arms sera bientôt en quarantaine, l’Ocean Viking [de SOS Méditerranée] est en quarantaine aussi [dans le port sicilien d'Augusta]. On est les seuls dans la zone de détresse", continue Daniel Rivas.


L’Aita Mari a vécu une année 2020 difficile. Au mois de mai, le navire avait été arrêté par les autorités italiennes. Puis, au mois de décembre, le navire avait effectué un faux départ en mer "à cause d'un problème de capitainerie".


Depuis le début de l'année, 159 migrants ont perdu la vie en Méditerranée, selon le bilan établi par l'Organisation internationale des migrations (OIM).


 

Cet article a été ouvert 560 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial