Dette: Moody’s assombrit la note du Sénégal

Economie

iGFM – (Dakar) Ce n’est pas une très bonne nouvelle pour les autorités publiques du Sénégal. En effet, Moody’s a annoncé que la note du Sénégal est  placée  en revue en vue d’une dégradation. L’examen concerne  l’émissions en devises étrangères et locales et  ses notes seniors non garanties en devises étrangères. Parallèlement, Moody’s a confirmé les notations d’émetteurs à court terme en devises étrangères et en devises locales du pays. La participation du Sénégal à l’initiative de suspension du service de la dette est passés par là.

«La décision de revoir les notes du Sénégal pour une révision à la baisse reflète l’évaluation de Moody’s selon laquelle la participation du pays à l’Initiative de suspension du service de la dette du G20 augmente le risque que les créanciers du secteur privé subissent des pertes. La suspension des obligations du service de la dette vis-à-vis des créanciers publics seuls ne devrait pas avoir d’incidence sur la notation; il fournit un allégement de liquidité à un moment où la situation budgétaire du Sénégal est sous pression en raison du choc mondial du coronavirus. Cependant, l’appel du G20 aux créanciers du secteur privé à participer à cette initiative à des conditions comparables augmente le risque de défaut sur la dette privée» explique Moody’s.

L’agence de notation concède que le gouvernement du Sénégal a expressément déclaré son engagement à respecter toutes ses obligations contractuelles vis-à-vis des créanciers du secteur privé et qu’il n’a pas l’intention de leur étendre l’Initiative de suspension du service de la dette. Mais, cette assurance contraste d’avec le signal lancé aux créanciers commerciaux à contribuer à l’allégement du service de la dette.

Moody’s compte, durant cette phase d’examen, comprendre l’importance de la déclaration figurant dans la feuille de conditions d’allégement de la dette. L’agence de notation veut voir dans quelles conditions les créanciers privés devraient participer au moratoire sur la dette. «L’examen évaluera si la participation du Sénégal à cette initiative sera effectivement mise en œuvre sans la participation du secteur privé, auquel cas la notation sera probablement confirmée au niveau actuel; ou, sinon, quelle note inférieure serait compatible avec les pertes attendues», indique Moody’S.

En effet,  ces notations sont une appréciation de Moody’s sur la volonté et la capacité d’un émetteur à pouvoir assurer le remboursement ponctuel d’un titre de dette, tel qu’une obligation. La note est, donc, la carte d’identité du pays face aux prêteurs ou investisseurs. Si elle est bonne, elle rassure les prêteurs.

Youssouf SANE