Dialigué Faye prend la tête du Collectif des journalistes économiques du Sénégal

dimanche 15 janvier 2023 • 342 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

 Dialigué Faye prend la tête du Collectif des journalistes économiques du Sénégal

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Dialigué Faye, chef du service économie du journal Le Quotidien, a été élu coordonnateur du Collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES), lors d’une Assemblée générale de ladite organisation, a constaté l’APS, samedi, à Dakar.

Faye, élu pour un mandat de deux ans comme les autres membres du bureau et du comité directeur du COJES, remplace Aliou Kane Ndiaye, qui dirigeait cette association depuis plusieurs années.

PUBLICITÉ


Sady Ndiaye, chef du service de la communication et de l’information économique à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar, a été élu Secrétaire général de ladite organisation.

PUBLICITÉ


‘’J’exhorte les membres du nouveau bureau à plus de détermination et d’abnégation, pour consolider tous les acquis et relever les défis’’, a dit Dialigué Faye à la suite de son élection.


‘’Notre assemblée générale se tient dans un contexte particulier, où le Sénégal entre dans une nouvelle ère, celle de l’exploitation de son pétrole et de son gaz (…) Les enjeux de l’exploitation de ces ressources importantes sont cruciaux pour l’avenir économique de notre pays’’, a-t-il souligné.


Dialigué Faye, membre du bureau sortant du COJES, a promis de faire de la formation continue des journalistes en économie sa priorité.


La formation continue est d’autant plus importante que ‘’l’information économique a la particularité de faire mais aussi de défaire, pour peu qu’elle soit basée ou pas sur une connaissance avérée’’, a-t-il dit.


Le journaliste Mademba Ndiaye, président de l’assemblée générale de renouvellement du bureau du COJES, a invité ses nouveaux membres, ainsi que ceux du comité directeur, au respect des statuts de l’association.


‘’Respectez les statuts. Tenez régulièrement les réunions statutaires’’, leur a-t-il recommandé.


Avant le vote, Ndiaye, expert senior en communication au bureau régional de la Banque mondiale à Dakar, a rappelé l’importance de l’information économique à ses jeunes confrères.


‘’Les gens ont des problèmes pour avoir la bonne information économique (...) L'économie, ce n'est pas la page la plus sexy, ni la plus vendue des journaux mais la page que lisent les gens les plus importants’’, leur a-t-il dit. 


Les membres du bureau sortant ont présenté un rapport d’activités et un rapport financier à leurs collègues.


‘’Le rapport d'activités et le rapport financier ne reflètent pas la personnalité du COJES. Le COJES vivote au point qu'il a du mal à tenir régulièrement ses assemblées générales (...) Rien qu'à voir les rapports présentés, on se rend compte que le COJES est en régression. On aurait dû avoir des rapports beaucoup plus reluisants (...) Je suis déçu par le contenu des rapports. Vous pouviez mieux faire’’, a soutenu Abibou Mbaye, journaliste à la RTS et membre du collectif de journalistes.


Il s’est montré d’autant plus insatisfait que le COJES doit, à son avis, avoir beaucoup plus d’épaisseur, ‘’notamment dans un contexte d'économie pétrolière et gazière’’ au Sénégal.


‘’Replacer le COJES parmi les associations de journalistes les plus dynamiques’’


Comme d’autres membres de l’association, Mbaye a déploré le non-renouvellement de son bureau depuis 2013, alors que ses dirigeants étaient élus pour un mandat de deux ans.


Johnson Mbengue, du service de communication de l’APIX, l’Agence chargée des investissements et des grands travaux de l’Etat, estime que ‘’le COJES ne doit pas être une organisation qui s'occupe de séminaires’’. 


‘’Il doit être très dynamique, comme l’APCS (la presse culturelle nationale) et l'ANPS (la presse sportive nationale), qui sont nées après lui. Au sortir de cette Assemblée générale, on doit voir un nouveau COJES’’, a ajouté Mbengue. 


Mamadou Guèye, du service économie du quotidien Le Soleil, s’est réjoui du bilan du bureau sortant. ‘’Malgré un contexte difficile, le bureau sortant a réussi à organiser des sessions de formation au profit des membres du COJES. C’est à saluer. Tout ne peut pas être positif dans un bilan’’, a dit Guèye. 


Il a invité les nouveaux dirigeants de l’association - il fait partie du comité directeur de 15 membres du collectif - à ‘’tirer les leçons qu'il faut des échecs et des manquements pour replacer le COJES parmi les associations de journalistes les plus dynamiques’’.


Alioune Kane Ndiaye, son ex-coordonnateur, et Bassirou Ndiaye, son ex-trésorier, ont déploré ‘’le manque de détermination et d'engagement’’ de certains membres du collectif de journalistes, qui, selon eux, ne s'acquittent même pas régulièrement du versement de leur cotisation annuelle.


Le renouvellement du bureau du COJES s’est déroulé en présence d’illustres journalistes de la presse économique sénégalaise (des années 90 et 2000 notamment), dont Malick Maguèye Diaw, Mamadou Dièye, Bira Guèye, Ousseynou Guèye, Johnson Mbengue et Fara Samb.


Voici le nouveau bureau du COJES :


Coordonnateur : Dialigué Faye (Le Quotidien)  
Secrétaire général : Sady Ndiaye (Chambre de commerce de Dakar) 
Secrétaire à la communication et aux relations extérieures : Mbayang Cor (Trade FM) 
Secrétaire à la formation : Mamadou Guèye (Le Soleil)  
Trésorier : Bacary Dabo (AllAfrica) 
Trésorier adjoint : Masser Dia (Lii Quotidien) 
Secrétaire à l’organisation : Jean-Pierre Malou (Sud Quotidien). 


APS

Cet article a été ouvert 342 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial