Cet article a été publié dans le journal LOBS

Diary Sow, "Il y a signe de vie"

jeudi 14 janvier 2021 • 756 lectures • 0 commentaires

Société 1 semaine Taille

Diary Sow, \

Diary Sow n’a pas encore été retrouvée. L’information de sa réapparition, relayée par certains sites sur la base d’un audio diffusé sur les réseaux sociaux, a été démentie par le Consulat général du Sénégal à Paris.

Dans le flot d'informations qui circulent sur les réseaux sociaux depuis la disparition de Diary Sow le lundi 04 janvier dernier, une a attiré, dans la soirée d’hier, toutes les attentions et suscité plein d’espoir. Une photo de l’étudiante en deuxième année Prépa au Lycée Louis-Le-Grand de Paris qui pose aux côtés d’un jeune homme de teint clair, accompagnée d’un audio en langue peulh. Dans l’enregistrement sonore, une voix de femme, remerciant le peuple sénégalais de son élan de solidarité, annonce que Diary Sow a été retrouvée saine et sauve. Reprise par des sites d’informations, la rumeur a vite atteint les sphères de l’Etat et surtout la mission diplomatique et consulaire accréditée à Paris, en réunion un peu plus tôt dans la journée au Consulat du Sénégal à Paris. «Nous démentons formellement la rumeur selon laquelle nous aurions retrouvé Diary Sow», a réagi le comité de crise sur la page Facebook du Consulat.


«Signes de vie»


Même si les recherches se poursuivent dans cette affaire pleine de zones d’ombre, il y a, selon des sources diplomatiques et consulaires, de fortes raisons d’espérer que la Meilleure élève du Sénégal (2018-19) soit vite retrouvée. «Il y a des signes qui montrent que Diary Sow est en vie. Mais, tant que nous n’avons pas mis la main sur elle, en toute sérénité, je répète en toute sérénité, parce que c’est important, nous ne pouvons pas déclarer qu’elle a été retrouvée. Officiellement, elle ne l’est pas encore», souffle-t-on du côté de Paris. Surtout que dans cette «affaire très sensible», où l’«on ne peut pas tout dire», les autorités craignent que le tapage fait autour de la disparition de Diary Sow, qui a été salutaire et très réconfortant au début, ne joue aujourd’hui en défaveur d’un «retour rapide» de la jeune fille. «Nous remercions les Sénégalais et toutes ces personnes d’autres nationalités qui ont fait preuve d’une grande solidarité à l’égard de Diary Sow, de sa famille etc. Mais, il faut aider à des retrouvailles sereines, en douceur. Parce que si nous ne faisons pas attention, si les gens ne baissent pas toute cette pression sur elle, il peut toujours arriver des choses que nous ne souhaitions pas. Notre objectif commun, c’est de retrouver Diary Sow saine et sauve et il serait inutile à ce stade de l’enquête d’anéantir tous les efforts de la police», explique-t-on.


«Nous appelons au calme»


Refusant formellement de divulguer le secret de l’enquête, les sources de L’Observateur soulignent un «aspect important à prendre en compte» à ce stade de la disparition de Diary Sow. «Nous ne disons pas que c’est ce qui se passe, parce que nous ne pouvons pas vous donner les détails de l’enquête. Mais supposons que la fille soit dans une situation psychologique instable ou déprimée, qu’elle se trouve au troisième étage d’un appartement et qu’on déclare comme ça, tout de go, qu’elle a été localisée là-bas alors qu’elle ne veut pas, pour X raisons qui lui sont propres, revenir pour le moment au sein de la communauté, elle peut se déplacer ou commettre un acte qui pourrait mettre en danger sa vie. Nous appelons à la sérénité, au calme et à la responsabilité de toutes ces personnes qui ont fait montre d’un bel élan de solidarité depuis que Diary Sow a été portée disparue. Nous devons continuer à prier et surtout à éviter de poser un acte, à l’image de ce qui s’est passé ce soir (hier soir) avec cet audio qui a circulé sur le Web, ou bien à faire des déclarations qui pourraient compromettre les efforts des enquêteurs.»


JULES SOULEYMANE NDIAYE

#Disparition #DiarySow #MeilleureélèveduSénégal #France

Cet article a été ouvert 756 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial