EDITO- Tragique et pathétique sort du roi (Par Bacary Domingo Mané)

jeudi 29 février 2024 • 890 lectures • 2 commentaires

Blog 1 mois Taille

EDITO- Tragique et pathétique sort du roi (Par Bacary Domingo Mané)

PUBLICITÉ

L’oracle avait prédit sa fin tragique. Le roi sait qu’il va «mourir». Et cette vérité, écrite en lettres d’or sur les étoiles, brille de mille passions funestes pour honorer un homme à qui le pouvoir donne le tournis.

Le vertige l’enveloppe dans une sorte de tourbillon où l’insensé devient la règle de gouvernance. Devant la cruauté du sort, le roi se fera le malin plaisir d’entraîner son peuple dans sa chute tragique. Il sait qu’il ne peut rien contre le destin – les dieux l’ayant tourné le dos – le roi attend son sort comme une sorte de fatalité impitoyable.

PUBLICITÉ


Il a vidé le pouvoir de sa substance et a décidé de boire le calice jusqu’à la lie, car le tragique s ‘accomplit dans le chaos. Le pathétique ou l’inévitable souffrance d’un roi confronté à des situations extrêmes suscite, paradoxalement, de la part de certains compatriotes, de la compassion. Une posture qui interpelle notre humaine condition.

PUBLICITÉ


Le roi a trahi son peuple. Et pourtant, ce dernier lui a tout donné. Sa boulimie du pouvoir a révolté les dieux qui ont, sans pitié, scellé son sort. Il est conscient du mal qui l’accable et de son impuissance à y faire face. D’où sa révolte qui transparait dans un langage expressif – où les codes sont brisés – traduisant sans mal-être profond. Dans sa folie contagieuse, le roi se fera aider par des hommes et des femmes des ténèbres qui agissent sous la dictée du Diable. La jouissance du pouvoir leur fait perdre la raison.


L’insensée lutte contre le destin, entraîne le roi dans une débauche d’énergie inutile. Il est conscient de sa faiblesse et c’est cela qui l’agace.  L’illusion de s’en sortir par  subterfuges, des croc-en-jambes et des combines berce son esprit inhibé par le doute. Le roi n’est pas content, il est désagréable, en veut à tout le monde. Il ne lui reste qu’une chose : entraîner son peuple dans sa tragique fin.


Est consilium deorum ! Les dieux l’ont ainsi décidé !


Bacary Domingo MANE

Cet article a été ouvert 890 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial