EL Hadji Diouf Pdt PTP fusille Ousmane Sonko

jeudi 19 janvier 2023 • 1249 lectures • 5 commentaires

Politique 2 semaines Taille

EL Hadji Diouf Pdt PTP fusille Ousmane Sonko

PUBLICITÉ

C’est El hadji Diouf, Président de parti qui fait face à vous aujourd’hui et non l’avocat » a d’emblée laissé entendre le patron de PTP et de justifier que sa présence face à la Presse est une réplique à la sortie de Ousmane Sonko patron de Pastef.

Il a tenu à faire cette précision dit-il pour lever tout amalgame car, il a le droit de donner son avis sur la marche du pays. « Il (Ousmane Sonko » a commencé sa conférence de Presse aujourd’hui avec le Français contrairement à ce qu’il faisait.  D’habitude, Sonko commençait par le wolof. Il a fait ce revirement car aujourd’hui, il est l’esclave de la France » note-t-il avant d’ouvrir le feu sur le leader de pastef. « Il (Sonko) a accordé un entretien aux médias Français contrairement à ses convictions. il a ravalé son vomi car il disait qu’il n’allait jamais accorder un entretien aux médias français. Il n’a aucune vergogne. » Pour lui, cette facon de procéder montre que Sonko est versatile et incohérent. Pour lui toujours, l’incohérence de Sonko est mise à nu par sa façon de faire et pis, « Il vend des allusions à la jeunesse sénégalaise. Il avait demandé qu’on fusille les anciens Présidents qui se sont succédés au Sénégal et il flirte avec Khalifa Sall ,un disciple de Diouf et de Senghor. Il est dangereux et malade. Seul un malade peut inviter les populations à déstabiliser son propre pays. Seul un malade peut manquer de respect à toute une république »

PUBLICITÉ


                         Sonko, un danger à combattre.

PUBLICITÉ


 


« Il (Sonko) a été renvoyé à la chambre criminelle pour y être jugé et le fait qu’il le soit, c’est pour qu’il puisse se défendre, est-ce un crime ? » s’est –il demandé car pour lui, dans une République comme la nôtre, c’est la justice qui doit trancher les différents qui opposent les citoyens. « Il (Sonko) ne veut pas être jugé et il veut que Cheikh Yerim Seck le soit. N’a-t-il pas annoncé une plainte contre Yérim Seck ? Ce monsieur est incohérent sur tout.  Il veut que les jeunes sèment le bordel dans les rues juste parce qu’il a peur de la justice. Il n’a aucun respect pour la justice et il a insulté le doyen des juges en mettant sur son compte des mensonges. Sonko n’est pas crédible et il se permet d’interpeller les chefs religieux » tonne-t-il. Tres remonté, il s’offusque « Il (Sonko) n’a pas honte de rappeler les événements de mars avec son lot de morts. Il l’a revendiqué en disant que la deuxième vague sera plus dévastatrice. Il aime le sang comme les vampires. Sonko est-il le fils de Dieu ou un prophète ?  Il est qui pour dire qu’il ne doit pas répondre à la justice. Il a menti ce matin (Sonko a fait une déclaration face à la Presse) en disant qu’il a répondu à toutes les questions du juge. Il ment car lors de son audition, il a refusé de répondre au juge en lui disant qu’il ne lui permet pas de lui poser des questions infamantes. Il a refusé de soumettre au test ADN. Il a dit qu’il ne donne pas son sang à des comploteurs. Il est tellement arrogant et il prend les sénégalais pour des demeurés alors que c’est un nullard. Il ne fait que mentir et ceci tout le long de la procédure » plaide –t-il avant de démonter à sa façon la thése du complot dont parle Sonko et ses ouilles. «  Les sénégalais doivent comprendre que le complot est impossible dans ce dossier et je l’explique. Personne ne l’a trainé de force à sweet beauté. Il n’a pas été menotté et envoyé à sweet beauté. Il est parti de son propre gré auprès Adji sarr sous prétexte qu’il voulait se soigner. Vous tous savez que Adji Sarr n’a aucune connaissance dans le domaine médical mais, nous avons affaire avec un menteur sans vergogne. » Me Elhadji Diouf de glisser dans le dossier pour dire ceci « c’est clair et simple et la justice va trancher. Les audios d’un pseudo marabout, un capitaine qui a un comportement inacceptable alors qu’il est militaire n’y changeront rien car, ils sont tous de connivence. Leur but unique , c’est de bruler le Sénégal. Je parle en tant que chef de parti comme lui, pour dire aux sénégalais qu’ils veulent vous manipuler.


 


             « Un non-lieu était impossible dans ce dossier »


 


A en croire El hadji Diouf, Sonko  n’a pas répondu aux questions du juge encore moins aux questions du procureur et c’est lui l’a dit. « Etant donné qu’il a refusé de répondre est-ce possible qu’il obtienne un non-lieu ? Non, c’est impossible mais, il préféré se cacher derrière des pseudo religieux pour essayer de se soustraire à la justice.


Barthélémy Dias et lui (Sonko ) veulent installer le pays dans la terreur pérennante. Macky Sall a bien dit que ce qui s’était produit en Mars, ne se reproduira pas. On ne laissera pas un bandit bruler ce pays. D’ailleurs le peuple a compris » Pour l’avocat, « le procès sera diffusé largement comment et personne ne pourra faire une mascarade. A la minute tout se saura car, la Presse sera présente. Mais, Il appelle à un rassemblement et un mortel combat, il est malade ce monsieur. Et Cheikh Yérim a raison de dire que Sonko n’a pas l’étoffe d’un homme d’Etat. Il ne pense qu’à lui. C’est un satan et dangereux doublé d’un calculateur » bombarde-t-il.


       « Sonko et Barth sont les rois du wakheu wakhett »


Evoquant la question de la troisième candidature de Macky all, El hadji Diouf demande aux sénégalais de se souvenir des propos de Barthélémy Dias et Sonko sur la question. « C’est lui et Baryh qui ont dit que Macky Sall a le droit d’avoir un troisième mandat. Il faut leur rappeler leurs aveux. Aujourd’hui, ils disent le contraire.  


El hadji TALL

Cet article a été ouvert 1249 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

5 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial