igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Éliminatoires Mondial 2022 : entre Claude Le Roy et le Sénégal, l’histoire est grande

Sport

iGFM-(Dakar) Sélectionneur du Togo, Claude Le Roy va retrouver le Sénégal lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Des retrouvailles très attendues entre le technicien français et son ancienne équipe.

Même si les générations ne sont pas les mêmes, mais le cœur du Français devrait déjà commencer à battre. Il y a 28 ans, le champion d’Afrique 88 avec le Cameroun, dirigeait les Lions. Mais son séjour à Dakar n’avait duré que deux ans.

L’empreinte du Français mais…

En effet, pour sa première compétition avec le Sénégal, il atteint les demi-finales de la Coupe d’Afrique en 1990 en Algérie qu’il perd contre cet adversaire (1-2) futur vainqueur de la compétition.

Le Sénégal avait réussi à avoir ce résultat pour la première fois lors d’une CAN puisque la bande à Jules Bocandé n’avait jamais réussit à passer le premier tour.

Deux ans plus tard, la CAN 1992 se déroule au Sénégal. Toujours sur le banc des Lions, Claude Le Roy est battu en quarts de finale par le Cameroun (0-1), à Dakar. Déçus après cette élimination, les dirigeants du football sénégalais ont décidé de se séparer de Claude Le Roy malgré les meilleurs résultats que le Sénégal a obtenu grâce à lui. Ce qui n’était jamais arrivé dans l’histoire du football sénégalais.

Une revanche en ligne de mire

Dans les prochains mois, l’ancien sélectionneur du Congo va devoir faire face à une équipe redoutable actuellement en Afrique après son statut de finaliste de la CAN 2019. Surtout que le statut de première nation africaine au classement FIFA sera aussi un atout pour les hommes d’Aliou Cissé, considérés comme les favoris du groupe H devant le Togo, la Namibie et le Congo. « Il y a un grand favori logique, ils ont été finalistes de la CAN, ils étaient à la Coupe du monde. Aliou Cissé est un remarquable entraîneur, ils ont celui que moi je considère aujourd’hui comme le meilleur joueur du monde, Sadio Mané », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « ils (les Sénégalais) sont les favoris, mais les favoris sont faits pour être battus », a prévenu le technicien français qui a affiché des objectifs clairs. « Je crois bien les connaître. Le Sénégal est le grand favori du groupe, mais derrière, il va y avoir une bagarre ». Une bagarre qui va forcément avoir lieu parce que ce sera un match revanche pour Claude Le Roy et aussi pour le Sénégal privé de Mondial 2006 par le Togo. Ce sera dès la première journée en octobre, à Dakar.

Mamadou Salif GUEYE

 

Derniers articles sur Sport

Aller vers HAUT