«La prévention est plus importante que la répression…»

in Actualité

 

iGFM – (Dakar) Présidant hier, l’audition du Directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp), Dr Papa Khaly Niang, devant le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Ousmane Tanor Dieng a fait savoir que la prévention est plus importante que la répression.

Un étudiant est mort hier, à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Et, c’est suite à des affrontements entre les étudiants qui réclamaient leurs bourses et les forces de l’ordre. La responsabilité des derniers nommés est engagée dans cette tragédie. Mais, Dr Papa Khaly Niang, lui, ne veut pas encore tirer de conclusions. Pour le Directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp), il faut d’abord laisser la Justice faire son travail et situer les responsabilités. «On ne peut pas décréter des bavures comme ça. Je pense que c’est du maintien de l’ordre. Quand on commence, on commence par un service de l’ordre qui veut dire organiser, protéger ceux qui manifestent, mais aussi les environnants». D’après Dr Papa Khaly Niang, on ne peut pas prévenir les accidents de manière aussi automatique. Mais le Dg de l’Asp, reçu hier, par le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), pense «qu’il serait bon de faire des étudiants des acteurs de la sécurité, par exemple pour s’occuper des problèmes de prévention». Une proposition qui, selon lui, pourrait permettre aux étudiants de prendre en charge leur propre sécurité. «Dans l’environnement universitaire, on a besoin de prendre en charge, non seulement les questions de sécurité publique, mais aussi les questions de sécurité sanitaire et environnementale».

Le Président du Hcct, Ousmane Tanor Dieng, lui, prône la prévention. Il soutient : «En matière de sécurité, la prévention est plus importante que la répression. Avant la répression, il faut préparer les populations, les former, pour que chacun d’entre nous sache que son comportement de tous les jours, sa participation est indispensable pour la sécurité de tous. En Suisse, par exemple, chaque Suisse est un agent de sécurité.»

Par ailleurs, le Hcct a salué le travail des Asp, surtout au niveau des communes. «Le Sénégal, dans beaucoup de domaines, montre la voie. Il y a beaucoup de pays environnants qui viennent voir comment on a fait pour mettre en place cette agence». Aussi, M. Dieng est revenu sur la place de l’élu dans l’architecture sécuritaire d’un pays. Une question fondamentale, selon lui, car «rien d’important et de solide ne pourra se faire sans la sécurité». Dr Papa Khaly Niang informe que 2 000 Asp ont été mis à la disposition des Collectivités locales.

SOPHIE BARRO

1 Comment

  1. Tanor l’incapable dégage. Arrête de nourrir ta famille de la sueur et du sang de mes pauvres parents, cela fait des années maintenant que tu t’en profite.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT