igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Engrossé par son amant, l’épouse d’un émigré tue son nouveau-né

Société

IGFM-Une affaire d’infanticide défraie la chronique à Séno, dans la commune de Diankemakhan, Tambacounda. Incriminée, Mariama Cissé, la trentaine, épouse d’un émigré, a été arrêtée par les gendarmes de la brigade de Goudiry. Engrossée par son amant, elle a tué et abandonné son bébé dans les latrines. Déférée au parquet de Tamba, elle a été placée sous mandat de dépôt.

L’épouse d’un émigré poursuivie pour infanticide, après avoir été engrossée par son amant. Le scénario passe pour du déjà vu, dans la région orientale du pays où pareils faits sont légion. La dernière affaire identique en date remonte au 26 décembre dernier. Un crime d’infanticide signé par l’épouse d’un émigré sénégalais a été éventé grâce à la vigilance des sages-femmes de la maternité du district sanitaire de Diankemakhan, qui avaient reçu la dame en question, Mariama Cissé, venue se faire consulter.

Se rendant compte leur patiente avait récemment accouché, les blouses blanches l’ont interpellée sur la question. Prise de court, elle tergiverse et sert des allégations cousues de fils blancs. Loin d’être convaincues par ses arguties, les sages-femmes informent de suite, les hommes de l’adjudant-chef Benoit Diouf, commandant de la brigade de gendarmerie de Goudiry. Ralliant ledit district pour d’amples informations, les gendarmes qui ont raté la mise en cause, qui avait déjà vidé les lieux, se déportent à son domicile, au village de Séno. Auditionnée sur son accouchement récent et sur les nouvelles du nouveau-né, l’épouse de l’émigré craque. Mieux, elle accepte de conduire les gendarmes à l’endroit (les latrines) où elle avait abandonné son bébé. Sur place, un corps sans vie en état de putréfaction enveloppé dans un tissu. La dépouille est ainsi acheminée à la morgue de l’hôpital régional de Tamba, pour autopsie et Mariama Cissé mise aux arrêts, pour enquête, avouera avoir été engrossée par son amant, à l’insu de son mari, un émigré sénégalais établi en Europe. Après 7 mois de grossesse, elle a accouché le 25 décembre dernier et craignant d’être la risée du village, a choisi de se débarrasser de son nouveau-né, qu’elle a tué, enroulé dans un tissu et abandonné dans les latrines. Déférée au parquet de Tamba, Mariama Cissé a été inculpée pour infanticide et placée sous mandat de dépôt.

PAPE OUSSEYNOU DIALLO

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT