Escroquerie : Ce que risquent les 34 agents de «Q-net »…

mercredi 15 décembre 2021 • 796 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

Escroquerie : Ce que  risquent les 34 agents de «Q-net »…

PUBLICITÉ

Trente-quatre employés de l'agence «Q-net», implantée à Yenne, ont comparu hier mardi, devant le juge des flagrants délits de Dakar pour escroquerie et complicité. Ils encourent 2 ans, dont 6 mois ferme requis par le parquet.

Le Tribunal des flagrants délits de Dakar a évoqué, hier mardi, une singulière affaire d'escroquerie, plaçant au banc des accusés, 34 agents de l'agence «Q-net» de Yenne. Fondé en 1998 par Vijay Eswaran à Hong-Kong, «Q-net» est connue pour son système particulier de commercialisation à la chaine d'une variété de produits, agrémentée par l'organisation de voyages... Leur stratégie de marketing suit un modèle de vente multi niveau. Seulement, à l'agence située à Yenne et gérée par un ressortissant malien, des clients enrôlés ont été «grugés » après avoir été «appâtés». D'où la dénonciation faite à la gendarmerie locale qui a fait une descente ponctuée par l'arrestation de 34 employés de cette agence.
Sur la trentaine de personnes arrêtées, originaires du Mali et de la Guinée, sept ont été attraites hier devant le Tribunal des flagrants délits de Dakar. Il s'agit de Sidou Dianko dit leader capitaine, lr formateur Nicolas Diassy, et les responsables de programme Mouhamed DIAO, Abdoulaye Bayagui Diallo, Thierno Moutar Barry ; Ousmane Diao et Ousseynou Biaye. Le reste de la Bande ayant bénéficié  d’une liberté provisoire. A la barre es d&bats ont permis de savoir que l’arrestation des prévenus a été facilitée par une stratégie des gendarmes qui ont infiltrés la structure à travers un pandore en civil qui s’est fait passé pour un postulant à l’emploi .Ce qui a permis à l’agent de  relever la supercherie mise en place pour berner leur victimes. Ceci étant ,les gendarmes vont le 1 Décembre dernier, effectuer une descente sur les lieux .Les occupants retrouvés sur les lieux ont été embarqués à la brigade. L’enquete à permis de présenter les nommés Sidou Dianko, Abdoulaye B. Diallo, Thierno M. Barry, Mouhamed Diallo…comme étant les responsables. Sougoulou Sankou ; une des victimes, dira avoir été escroqué de le somme de 520000.    
A la barre, les prévenus  ont unanimement  nié les faits d'escroquerie Son  avocat Me Massokhna  Kane a sollicité le versement de 500000 FCFA à titre de dommages et intérêts. Le parquet a requis 2 ans, dont 6 mois ferme. L'affaire et mise en délibéré au 21 décembre prochain.

PUBLICITÉ


 
DOUDOU DIOP    

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 796 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial