« Espionnage » au Terrou Bi : Ce qui s’est passé !

Société

IGFM – Dans sa livraison de ce mercredi, le journal « Libération » informe que la Commission de protection des données personnelles (Cdp) a épinglé l’hôtel Terrou-Bi dans son avis trimestriel publié hier, mardi 29 octobre. D’après le journal, l’hôtel en question enregistrerait ses clients à leur insu au moyen de microphones.

Une vérification faite par IGFM auprès de la Cdp a permis de savoir que l’instance dirigée par Awa Ndiaye n’a pas, en réalité, épinglé « Terrou bi » sur cette affaire d’écoute.

La vérité, selon la Cdp, est que l’hôtel avait acheté du matériel d’écoute pour suivre les conversations entre  ses clients et ses employés, de manière à pouvoir intervenir de manière juste en cas de litige.

Après avoir acquis ce matériel, les responsables de l’hôtel se sont rapprochés de la Cdp pour solliciter une autorisation afin de pouvoir installer ledit matériel. Naturellement, la Cdp s’est opposée à cette demande, estimant que la législation sénégalaise ne saurait cautionner qu’un hôtel puisse installer un dispositif d’écoute.

La Cdp ne s’est pas limitée à cela. Quelques temps après, elle a envoyé une mission sur place pour vérifier si l’hôtel a respecté ses injonctions. La mission a effectivement constaté, d’après le rapport trimestriel de la Cdp, que l’hôtel a respecté l’interdiction de la structure dirigée par Awa Ndiaye et n’a pas installé le matériel acquis.