Face aux changements climatiques- Enda Tiers Monde pour des solutions locales vertes

jeudi 16 mai 2024 • 110 lectures • 0 commentaires

Environnement 1 semaine Taille

 Face aux changements climatiques- Enda Tiers Monde pour des solutions locales vertes

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Dans le cadre de son appui aux communautés, le Réseau environnement&Developpment-Action dans le tiers monde, Enda Tiers Monde en partenariat avec le programme de micro-financement du fonds pour l’environnement mondial, a organisé hier le premier forum des solutions et innovations locales (Fisol 24)à Dakar grâce à l’appui de l’Union européenne et de Luxembourg Aid Development.

 

PUBLICITÉ


Le tout premier Forum des Solutions et Innovations Locales (FISOL) a démarré hier mercredi sur le thème : « Accélérer le déploiement de bonnes pratiques pour une transition locale verte au Sénégal ».

PUBLICITÉ


Cette initiative arrive à un moment critique alors que le Sénégal, comme de nombreux autres pays, est confronté aux défis urgents posés par le changement climatique. La résilience des communautés est mise à l’épreuve, menaçant les progrès réalisés dans la lutte contre l’inégalité et la pauvreté.


C’est pourquoi dans son intervention, le secrétaire exécutif Enda-TM Sécou Sarr a indiqué que la bataille pour la résilience des communautés face aux changements globaux dont le dérèglement climatique est une exigence des temps modernes.


Au Sénégal à l’instar des autres pays vulnérables, la crise climatique affecte l’ensemble des secteurs d’activités et affaiblit les efforts déployés pour le mieux-être des populations. Ainsi, le changement climatique constitue un amplificateur des risques induits des grands paramètres climatiques que sont la température et la pluviométrie. D’où l’urgence d’agir de manière concertée et cohérente dans le pays.


La Contribution Déterminée au niveau National (CDN), référence politique du Sénégal, au titre de l’accord de Paris sur les changements climatiques, constitue une belle ambition, le financement son moteur. Ce portefeuille d’actions climatiques requiert la contribution de tous et à tous les niveaux. Chaque citoyen est une partie de la solution de part sa contribution potentielle à la promotion de la convivialité entre la société et la nature. Et cela en parfaite intelligence avec le principe des objectifs de développement durable : « ne laisser personne en rade » adoptés par les Nations Unies en 2015.


Aujourd’hui, différents modèles économiques pour une croissance endogène verte sont déployés par des champions communautaires dans divers domaines. Une étude sur les opportunités de création d’emplois verts au Sénégal et en Mauritanie réalisée par Enda pour le compte du BIT (2008) avait identifié les domaines suivants : la protection de l’environnement, les systèmes alimentaires durables, la transition écologique et énergétique, l’économie circulaire, l’écoconstuction, eau et assainissement. Autant d’opportunités pourvoyeuses potentielles d’emplois et d’impulsion d’une dynamique locale verte.


Ce forum a pour objectif de connecter des acteurs locaux de premier plan en créant des espaces propices aux échanges et aux apprentissages des meilleures pratiques. Il vise également à promouvoir les initiatives locales réussies et à faciliter leur mise à l’échelle. Le Fisol est une passerelle entre des porteurs de solutions locales et des organismes accrédités par le fonds vert pour le climat.

Cet article a été ouvert 110 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial