igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Finale CAN 2019-Sénégal-Algérie (0-1) : le rêve des Lions s’envole

Can 2019

iGFM-(Caire) Sur un cadeau offert peu après le coup d’envoi, l’Algérie a remporté la CAN 2019 en dominant le Sénégal (1-0), vendredi soir, au stade International du Caire.

Dès le coup d’envoi, le match s’emballe et l’Algérie réussit son début de match. A la 2e mn de jeu, les Fennecs ouvrent le score grâce à Bounedjah qui a vu sa frappe déviée par Salif Sané qui trompe Alfred Gomis jugeant mal la trajectoire. Un but matinal qui place les Fennecs devant dès l’entame de la partie.

Le danger s’installe dans les buts sénégalais, mais juste pour un court instant puisque Gana Gueye réussit à l’écarter. Avant la demi-heure de jeu, le Sénégal a longtemps dominé pour revenir mais l’adversaire tenait bon.

A la 37e minute de jeu, Mbaye Niang offre la première grosse occasion aux siens après de longues minutes d’observation malgré l’ouverture du score des Fennecs. C’est sur une frappe du gauche qui passe au dessus de la barre transversale.

Les Lions dominent pourtant le match mais ne trouvent pas la faille.  Car l’Algérie tente de gérer son avantage suite à son but qui a surpris tout le monde.  En continuant à déjouer, les Fennecs contraignent les Lions à passer à côté de leur sujet en première période.

La VAR

Cissé veut revenir dans la partie. Il fait sortir Pape Alioune Ndiaye à l’heure de jeu et  fait entrer Krépin Diatta. Les Sénégalais y croient toujours. Sur un centre de Sarr, un défenseur algérien dévie la balle et l’arbitre siffle le point de penalty mais la VAR (Assistance-arbitrage-vidéo) en décide autrement. Les Lions doivent se rebiffer  pour revenir dans le match.

Ils l’ont compris puisque Mbaye Niang a profité d’une passe en profondeur signée Gassama, pour éliminer le portier mais sa frappe passe à côté (66’). Les hommes de Cissé assiègent la zone des Fennecs quand Sabaly frappe d’une trentaine de mètres, le gardien d’un joli arrêt, envoie le ballon en corner (72’).

Des Fennecs tricheurs

Voulant surprendre l’adversaire, l’Algérie se montre dangereuse sur un centre dévié au dessus de la barre transversale par Gassama (74’). Une petite frayeur qui permet aux partenaires de Sadio Mané de reprendre leur domination, mais c’est toujours sans but. Aliou Cissé amène du sang neuf en faisant entrer Mbaye Diagne à la place de Saivet transparent.

Mais, sur certaines fautes, les Algériens traînent à se relever vite.  Ils tentent de tuer le temps. Dans cette rencontre, ils ont montré leur vraie attitude en trichant du début à la fin. Ce qui a d’ailleurs créé la colère des joueurs sénégalais.

Obligés de ne pas suivre les Fennecs dans leur jeu, les Lions poussent. Sur un centre de Mané mal renvoyé, Sarr rate sa demi-volée (82’). La pression monte et Cissé décide de lancer Keita Baldé au détriment de Mbaye Niang qui a tenté mais visiblement, il n’aura pas marqué dans cette CAN.

Les dernières opportunités sénégalaises n’ont rien pu donner et l’Algérie tient pour le moment le trophée. Car, l’équation mise par Djamel Belmadi aura empêché à son ami d’enfance de la résoudre malgré les multiples tentatives. Les Fennecs finissent par gérer cet avantage et à remporter la 32e édition de la CAN 2019 sur le score d’1 but à 0.

En succédant au Cameroun, ils s’adjugent leur deuxième trophée 29 ans après.

Quant au Sénégal qui a beaucoup donné, voit son rêve de remporter un premier titre continental s’envoler 17 ans après la première finale perdue.

Mamadou Salif GUEYE et Bathie GNING (Envoyés spéciaux au Caire, Egypte)

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Can 2019

Aller vers HAUT