Financement du Gaz, Dts et l'immigration : Macky crache ses vérité au forum de Paris!

vendredi 12 novembre 2021 • 1306 lectures • 2 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

Financement du Gaz, Dts et l\'immigration : Macky crache ses vérité au forum de Paris!

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Le président Macky Sall ne digère pas que nombre de grandes puissances du monde soutiennent l’arrêt des financements alloués à l’exploitation gazière. À ce sujet, il a craché ses vérités hier, lors du Forum de Paris.

«L’Afrique a énormément de gaz. Et il est étonnant  que de grands  pays disent : on ne va plus financer le gaz. Et au même moment on nous dit qu’on veut nous aider à nous développer, pendant que ces pays utilisent des énergies beaucoup plus polluantes que le gaz. Le charbon est utilisé par tous ces grands pays. Je ne vais pas les citer. Ils utilisent tous du charbon, du fuel.

PUBLICITÉ


Alors il est inconcevable et incompréhensive qu’on dise on ne va pas financer le gaz, donc empêcher la Bad la banque islamique de développement, la banque mondiale, de financer le Gaz. C’est signer l’arrêt de mort du continent africain. Ce que nous ne saurons accepter.

PUBLICITÉ


Nos droits de Tirage spéciaux à nous n’ont ramené que 33 milliards de dollars pour toute l’Afrique, dont 22 milliards pour l’Afrique subsaharienne. le Sénégal a eu à peu près 500 millions de dollars. Ce n’est pas avec ça qu’on va faire face (…)


Nous avons demandé aux pays développés, pays qui ont des capacités en termes de DTS et qui n’ont pas besoin de ce mécanisme, de faire profiter de leurs droits à l’Afrique et aux pays en développement. Ce, pour que nous puissions ensemble apporter une ripostes à la covid et qu’une relace globale soit faite.


Parce que si l’économie n’est pas relancée en Afrique, tout ce qu’on dit sur l’immigration va s’amplifier de façon incontrôlée et personne ne pourra retenir les gens. Donc il faut que la relance se fasse en Afrique. Il faut que l’emploi soit créé en Afrique, créer l’industrialisation. Et tout cela nécessite des ressources.


Nous voulons un new deal. Un nouveau départ. Il faut une nouvelle mentalité pour que cette partie du monde, qui n’est pas encore développée, qu’on appelle Afrique, puisse accéder au développement comme tout le monde et tout le monde.»

Cet article a été ouvert 1306 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial