Franc Cfa : Ce qu'en dit la première ministre de la France

samedi 10 décembre 2022 • 4393 lectures • 2 commentaires

Société 1 mois Taille

Franc Cfa :  Ce qu\'en dit la première ministre de la France

PUBLICITÉ

Aujourd’hui, le franc Cfa fait l’objet de beaucoup de critiques en Afrique, notamment dans les pays de l’Uemoa. Première ministre de la France, Élisabeth Borne a évoqué la question avec nos confrères du quotidien national, en marge du séminaire intergouvernemental franco-sénégalais.

«Je sais que le Franc Cfa fait régulièrement l'objet de campagnes de dénigrement. Il cache souvent un narratif anti-français auquel il ne faut pas céder», indique-t-elle dans "Le Soleil" de ce 9 décembre.

La première ministre de la France, dans son argumentaire, a rappelé la réforme de 2020. Celle-ci, selon elle, limite l'emprise de la France sur ladite monnaie : «Le rôle de la France en zone Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemao) se limite désormais à celui de strict garant financier. Concrètement, la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (Bceao) est désormais libre de placer ses réserves ou bon lui semble.»

Pour Élisabeth Borne, une monnaie unique, c'est aussi un avantage certain pour le développement des échanges. «Et la fixité de la avec l'euro, la suppression du risque de change et du coût de conversion monétaire ont permis aux pays de gagner en compétitivité», dit-elle. Mais, les économies de l'Uemoa sont-elles vraiment compétitives avec le francs cfa?

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 4393 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial