Présidentielle 2024-France et Sénégal : Les annonces fortes de Sonko

jeudi 18 août 2022 • 3860 lectures • 6 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Présidentielle 2024-France et Sénégal : Les annonces fortes de Sonko

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Dans sa déclaration de presse du jour, Ousmane Sonko a accusé la France et l'Etat du Sénégal de vouloir l'empêcher de se présenter à la présidentielle de 2024.

"En 2024, je serai candidat à la présidentielle et j'espère sortir vainqueur de cette élection. Mais l'Etat français et celui du Sénégal sont en train de manœuvrer pour que je ne sois pas candidat en 2024. Ils disent que tout le monde peut devenir Président sauf Sonko. Ils pensent que Sonko va mener le pays dans une situation compliquée. C'est pour cela qu'ils essaient de m'empêcher de me présenter en 2024. Que chacun prenne les devants dans les prochains mois. Hier, j'ai eu cette information et aujourd'hui j'en ai discuté avec les avocats. Leur seul souhait est de me condamner avec sursis pour que je ne sois pas candidat en 2024. On n'acceptera pas que ce régime nous bloque... Pastef fait actuellement cap sur 2024 et on espère qu'on sera vainqueur. Mais, nous sommes membres de la coaltion de Yewwi Askan Wi. En 2024, on soutiendra celui qui sera au deuxième tour", a-t-il declaré.

Sans langue de bois, Ousmane Sonko affirme détenir des preuves selon lesquelles, "la police et la gendarmerie sont en train d'être mobilisées. Des dossiers sur le terrorisme sont aussi en train d'être fabriqués pour lui barrer la route vers ces élections".

Lors de son son face à face avec la presse,  le leader de Pastef a par ailleurs, evoqué des questions sur l'actualité internationale, notamment sur la situation au Mali et au Tchad. Selon lui, la France est à l'origine des crises politiques qui frappent ces pays africains. Le candidat à l'élection presidentielle de 2024 exige le départ de la France du continent africain.

"Que la France quitte l'Afrique. C'est d'ailleurs à cause de la France que le Mali vit cette situation. Tout comme le Sénégal et Tchad, accuse Sonko.

PUBLICITÉ



 

PUBLICITÉ


 

Cet article a été ouvert 3860 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

6 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial