mardi 27 octobre 2020 • 608 lectures • 2 commentaires

France: la justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin

International 1 mois Taille

France: la justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin

La justice administrative a validé ce mardi 27 octobre la décision concernant la fermeture de la grande mosquée de Pantin, décidée par la préfecture. Les autorités reprochent à l’établissement d’avoir partagé sur les réseaux sociaux une vidéo montrant le père d’une élève appeler à une réponse contre Samuel Paty, professeur à Conflans-Sainte-Honorine tué par la suite.

Alors que ce lieu de culte fréquenté par environ 1 300 fidèles est fermé depuis mercredi soir pour « une durée de six mois », selon un arrêté délivré par le préfet de la Seine-Saint-Denis, son imam Ibrahim Doucouré, a décidé dimanche 25 octobre de se « mettre en retrait ». Cela avant la décision de la justice sur le recours formé contre la fermeture de cette mosquée qui a finalement validé la décision de la préfecture.


Accusé par les autorités d'être « impliqué dans la mouvance islamiste », Ibrahim Doucouré l'a annoncé dimanche soir sur Facebook : « Soucieux de l'intérêt des fidèles et de la pérennité de la mosquée, j'ai décidé, ce jour, de me mettre en retrait de mes activités ».


Sa décision a été confirmée à l'AFP par le responsable de la mosquée et de la Fédération musulmane de Pantin, M'hammed Henniche, dont l’organisation est à l’origine du recours contre la fermeture de l’établissement.


« Personne ne pouvait imaginer ce qui allait se passer »


Selon la défense de M’hammed Henniche, cette fermeture est injuste et n’intervient que parce que les autorités veulent « faire de la mosquée de Pantin un symbole des mesures gouvernementales dans la lutte contre le terrorisme », explique Me Vincent Brengarth.


« Liens avec le salafisme »


Les autorités reprochent à cette mosquée d'avoir partagé sur sa page Facebook, le 9 octobre dernier, une vidéo montrant le père d'une élève de 4e du collège du Bois-d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) indigné par un cours sur la liberté d'expression dispensé les 5 et 6 octobre par Samuel Paty, ce professeur qui a ensuite été assassiné le 16 octobre.


La préfecture et le gouvernement ont justifié cette décision par les « liens avec le salafisme » qu'entretient la mosquée, sa fréquentation par « des personnes impliquées dans la mouvance jihadiste » et la personnalité trouble de Ibrahim Doucouré, selon l'arrêté. Formé pendant deux ans dans un « institut fondamentaliste » au Yémen, rapporte l'ordre de fermeture, cet imam a également scolarisé trois de ses enfants dans une école clandestine à Bobigny.


Pour l’autre avocat de la défense de M’hammed Henniche, Me William Bourdon, « cette fermeture est absolument paradoxale »


RFI

#FRANCE, #JUSTICE, #RELIGION, #PARIS, #ISLAM

Cet article a été ouvert 608 fois.

Publié par

Monia inakanyambo

editor

2 Commentaires

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 2 déc.

lune   Il est 06:09   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Anniversaire massacre de Thiaroye: Sonko enovoie un message à la France

494 lectures • 4 commentaires

Politique 17 heures

Conseil de discipline de la magistrature : Souleymane Téliko «écope» d’un blâme

703 lectures • 1 commentaires

Société 1 jour

Dahra Djolof : Le corps sans vie d’un vieux mendiant retrouvé dans une mosquée

259 lectures • 0 commentaires

Société 1 jour

Flash-Back - Quand Pape Bouba Diop parlait des ses souvenirs du match Sénégal-France de 2002

445 lectures • 0 commentaires

Sport 1 jour

Les homosexuels surpris à la grande mosquée passent aux aveux

1169 lectures • 1 commentaires

Société 5 jours

JUSTICE : Des employés d’EDK en garde à vue

2694 lectures • 0 commentaires

Société 6 jours

Les Femmes de Bolloré Transport & Logistics offrent du matériel médical à l’hôpital Le Dantec

Téléchargez notre application sur iPhone et iPad
*Bientôt disponible sur Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial