mardi 15 décembre 2020 • 350 lectures • 0 commentaires

Grand conclave des mouvements citoyens et activistes d'Afrique à Dakar

Société 1 mois Taille

Grand conclave des mouvements citoyens et activistes d\'Afrique à Dakar

igfm - (Dakar) La seconde édition de  Upec, l’Université Populaire de l’Engagement Citoyen, s’est ouvert  hier lundi à Dakar.  Sous la houlette du réseau Afrikki, une plateforme panafricaine dédiée à la renaissance de la solidarité entre les mouvements sociaux africains, les Activistes d’Afrique et les diasporas, elle a été organisée en terre sénégalais par le mouvement Y’en a marre.

Abordant le thème de cette année, «Poussée autocratique: l’action citoyenne en question», le coordonnateur du mouvement Y’en a marre, Aliou Sané, a rappelé le forcing opéré par nombre de chefs d’Etat africains pour obtenir un troisième mandat. Ce qui a engendré des violences post-électorales dans leurs pays.  Et dans un tel contexte, les mouvements citoyens ne pouvaient se taire, estime-t-il.


« Il y a eu le forcing en Guinée, la forfaiture en Côte d’ivoire, les violentes répressions en Angola et la violence policière au Nigéria entre autres. On ne peut pas se taire. Il était important qu’on puisse tenir cette édition malgré le contexte de la Covid 19 », indique-t-il. Des discussions ont été ensuite lancées sur «La poussée autocratique», «La Restriction de l’espace civique en Afrique et ailleurs», «L’action citoyenne en question» et «Afrikki, global mapping».


Le premier panel a porté sur les « Répressions policières en Afrique». Puis, la deuxième discussion, «L’action citoyenne en question» a été modérée par l’écrivain Felwine Sarr. Il s’est agi, pour les intervenants, de se pencher sur les multiples obstacles auxquels font face les activistes dans leurs pays respectifs dans l’engagement citoyen et la contestation.


L’Unesco à travers son bureau régional de Dakar, a marqué de sa présence la cérémonie d’ouverture de la présente édition de l’Upec. Des figures de la société civile africaine comme, Alioune Tine, Moundiaye Cissé, Mme Marèma Thiam épouse du défunt Pr Iba Der Thiam sont aussi, venus rehausser de leur présence les travaux.


Cette année aussi, les activistes et mouvements citoyens sont venu des quatre coins de l’Afrique, même si le format a été largement remanié et allégé du fait de la covid-19.

Galerie photos

#Upec, #activistes, #mouvements, #citoyens

Cet article a été ouvert 350 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 16 janv.

lune   Il est 04:54   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Qu'est-ce qui cause réellement les embouteillages à Dakar ?

154 lectures • 0 commentaires

Vidéo 4 heures

JOJ Dakar 2026: les engagements de Mansour Faye

357 lectures • 0 commentaires

Sport 8 heures

Couvre-feu : Dans la galère des automobilistes qui passent la nuit dans leur véhicule

709 lectures • 0 commentaires

Actualité 9 heures

Eliminatoires Afrobasket 2021 : Le calendrier des Lions dévoilé

472 lectures • 1 commentaires

Sport 13 heures

Les deux grandes recommandations du Khalife des tidianes

1632 lectures • 0 commentaires

Vidéo 17 heures

la revue des titres en image

450 lectures • 0 commentaires

Actualité 21 heures

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial