Habib Faye In Memoriam

mardi 25 avril 2023 • 1437 lectures • 0 commentaires

Blog 11 mois Taille

Habib Faye In Memoriam

PUBLICITÉ

25 Avril 2023, 5 ans déjà que Feu Habib Faye l'immense musicien, était arraché à notre affection.  A l'évocation du nom de cet illustre bassiste disparu, nous serions amenés de prime abord, à parler de musique. Aujourd'hui, nous allons sortir des sentiers battus, en nous intéressant à une autre dimension de l'homme Habib, son humanité ou sa propension à entretenir des relations amicales et fraternelles avec son entourage.

Vu sous cet aspect, nous ne pouvons nous empêcher d'ouvrir l'album souvenir des moments impérissables passés ensemble et en famille. Les quelques photos illustrant notre post et dont certaines d'entre elles datent de plus de 15 ans, démontrent à suffisance, une autre facette de la personnalité de ce talentueux musicien, à savoir, sa capacité à entretenir avec soin, ses relations avec ses proches.
 C'est dire que par-delà la musique du Super Etoile, les concerts, les ateliers de jazz et les séances d'enregistrement, Feu Habib, malgré ses nombreuses activités, savait aussi consacrer du temps, à la famille, aux enfants et surtout aux amis. A l'instar d'autres membres du Super Étoile comme mon Grand Frère de toujours Jimmy Mbaye, sans oublier Ibou Cissé, Moustapha Faye, Alain Oyono,  etc...,  avec lesquels j'ai eu à partager de bons moments en famille, au risque de frustrer mon Grand Mbaye Dièye Faye qui s'est toujours plaint d'être l'oublié des " After Work" organisés par mon épouse. 
Pour en revenir à Feu Habib, qu'un événement heureux comme un anniversaire, un baptême, ou malheureux comme la perte d'un parent proche, touchaient ma famille,  il etait toujours parmi les premiers à répondre présent. Son amour des enfants faisait partie aussi de ses traits de caractère. Son activité favorite était de les divertir à  travers des histoires drôles dont lui seul avait le secret.  Parfois, c'est avec une guitare à la main, qu'il leur concoctait de belles rythmiques ou simplement leur souhaitait un joyeux anniversaire à sa façon.
Il nous arrivait de sortir ensemble avec nos enfants respectifs  pour les manèges ou les festivals de glace. Bref, Feu Habib savait tout simplement faire plaisir aux autres. 
C'est quelque part, la marque des grands hommes. La vie de cette catégorie de personnes,  nous rappelle que nous aussi, nous pouvons rendre notre vie sublime, en laissant derrière nous, après la mort, des empreintes sur le sable du temps. La récompense des grands hommes, (dixit Jules Renard) , c'est que, longtemps après leur mort, on n'est pas bien sûr qu'ils soient morts. Feu Habib en était un.
Tu nous manques à tous cher Habib, les années passent mais les souvenirs restent......
Repose en paix l'artiste et puisse Allah Soubhanahou Wa Tallah t'accorder sa miséricorde.
Fatiha, Salatoul Nabi, 11 Likhlass, 7 Ina Anzalnahou

PUBLICITÉ


Meissa Niang

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1437 fois.

Publié par

Daouda Mine

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial