Hausse de prix : Le Grand parti ne mange pas ce pain- là

mercredi 15 décembre 2021 • 665 lectures • 1 commentaires

Politique 1 mois Taille

Hausse de prix : Le Grand parti ne mange pas ce pain- là

PUBLICITÉ

La hausse du prix du pain, décidée avant-hier, passe mal auprès des partisans de Malick Gackou, qui estiment qu’elle exprime qu’elle exprime les échecs du gouvernement dans la défense du pouvoir d’achat des couches vulnérables.

La hausse du prix du pain intervenue avant-hier, est restée en travers de la gorge du Grand parti. Les camarades de Malick Gakou ont sorti un communiqué pour fustiger cette situation. Le prof El Hadj Diawara, porte-parole du Grand parti estime que cette hausse «constitue une agression de trop pour le panier de la ménagère et risque de renforcer la précarité et la pauvreté dans notre pays». On sait que le prix du pain a augmenté de 25 francs CFA sur la baguette qui, jusque- là, revenait à 150 francs CFA.
 Le Grand parti considère que cette hausse des prix s'ajoute à celles intervenues dernièrement sur les différentes denrées de consommation locale, et qui ont soulevé un fort vent de mécontentement au sein de la population, au point que le gouvernement a dû intervenir pour freiner l'ascension de certains prix. Les camarades de Malick Gakou n'en estiment pas moins que «cette situation illustre, à bien des égards, les échecs répétitifs du gouvernement en matière de protection du filet social et de la défense des couches vulnérables». Ils craignent que la situation n'atteigne rapidement un point de non-retour et souhaitent que les autorités du pays fassent preuve de «responsabilité» afin, selon le Grand parti, de «pallier à toute perspective de menaces de l'ordre social et de la stabilité des familles déjà durement éprouvées par la crise». Il faut dire que cette augmentation des prix était quasiment attendue, du moment que les meuniers avaient décidé de relever le prix du sac de blé, pour qu'il soit conforme aux cours du blé sur le marché mondial. On peut aussi remarquer par ailleurs, que le parti de Malick Gakou est la première formation politique à se prononcer sur la hausse des prix du pain et des produits de première nécessité.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 665 fois.

Publié par

Ndeye Rokheya Thiane

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial