jeudi 9 juillet 2020 • 23 lectures • 0 commentaires

"Il fallait désigner un champion, pour donner plus de crédibilité à ces statuts représentatifs du Sénégal en Afrique"

Sport 2 mois Taille

iGFM-(Dakar) Oumar Diarra, journaliste sportif sénégalais, a analysé la décision de la Fédération sénégalaise de football (FSF) d'arrêter définitivement la saison à cause de la pandémie tout en ne décernant aucun titre de champion. 

"Je pense que c'est une décision très forte et qui à mon avis est une sorte de couteau à double tranchant. D’un côté, avec le contexte Covid 19 bloquant toutes les activités de par le monde en particulier le sport et son démembrement le football. Il était probable et même attendu que la saison de football ne puisse se terminer. Donc, qu'elle ne soit pas homologuée. Comme cela s'est avéré, après la réunion du comité d'urgence de la FSF."

"Malgré la levée de l’état d’urgence, le sport n’a pas encore de quitus pour reprendre"


"Mais de l'autre côté, beaucoup de férus auraient souhaité peut être, une formule à huis clos avec des matchs en week-end et en semaine, pour finir la deuxième phase de la saison qui venait d être entamée. Sauf que là aussi, malgré la levée de l’État d’urgence, le sport n’a pas encore de quitus pour reprendre. Donc, miser sur une autre saison semble plus sage. Mais, sans designer un champion, TFC et Jaraaf ont été retenus pour la ligue des Champions et la coupe CAF. Certes, la poire a été coupée en deux. Sauf que je pense qu'il fallait désigner un champion sur le terrain malgré tout, pour donner plus de crédibilité à ces statuts représentatifs du Sénégal en Afrique."

"Le football sénégalais ne pouvait manquer de subir les contre-coups de la covid-19"


"L'autre fait important à saluer, c'est l'appui très fort à tous les regroupements sportifs officiellement affiliés à la fédération dont surtout les clubs de ligue 1 qui bénéficient d'un appui Covid à hauteur de 15 millions de FCFA. Et 10 pour les clubs de L2....c'est déjà quelque chose qui était attendu après les subventions de la FIFA et de la CAF. Maintenant sur le plan purement match, certains ont été sauvés de la relégation grâce à la pandémie, d'autres qui bataillaient pour le titre de champion, peuvent regretter. Mais, le football sénégalais ne pouvait manquer comme on l'a constaté ailleurs, de subir les contre-coups de cette maladie qui, malgré les espoirs de jouer en 2021 continue son bonhomme de chemin. Même si l'avenir n'est pas certain, tant la Covid-19 continuera sa danse macabre."

Mamadou Salif GUEYE

 

 

 

 

 

 

 
#footSénégal

Cet article a été ouvert 23 fois.

Publié par

Daouda Mine

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

iRevue du 27 sept.

   Il est 03:43   •    °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial