Cet article a été publié dans le journal LOBS

mercredi 25 novembre 2020 • 119 lectures • 0 commentaires

Il tabasse sa belle-mère et la traîne à moitié nue sur le sol

Faits-Divers 1 mois Taille

Il tabasse sa belle-mère et la traîne à moitié nue sur le sol

Le jeune O.F, vivant au village de Keur Sambou dans le département de Louga, a été arrêté par la gendarmerie de Gueun Sarr et déféré depuis hier mardi au parquet de Louga.  Il a tabassé la femme de son père avant de la traîner à moitié nue sur le sol. Les faits se sont déroulés le 19 novembre dernier.

Maraicher travaillant dans les périmètres agricoles de la région de Dakar, le nommé O.F. (40 ans) a été arrêté par les éléments du poste de gendarmerie de Gueun Sarr. Marié à une épouse et père de trois enfants, il s’est empêtré dans une répugnante affaire de Coups et blessures volontaires (Cbv) ayant entraîné une Incapacité temporaire de travail (Itt) de 5 jours sur la vieille dame A.B, par ailleurs épouse de son propre père. D’après des sources très proches de cette histoire qui s’est répandue comme une traînée dans tout le Ndiambour, les faits se sont déroulés le 19 novembre dernier. Ce jour-là, la pauvre dame qui serait également abandonnée par son mari, a eu une petite altercation verbale avec le jeune homme qu’elle considérait pourtant comme son propre fils, dans la mesure où c’est elle qui l’a   élevé depuis le bas âge (sa maman est décédée). Leurs échanges musclés avaient trait à une facture d’eau. Après avoir assené ses quatre vérités à «son fils ingrat», celle-ci, dépassée par la tournure des événements, s’est retirée dans sa chambre. Alors, pendant qu’elle méditait sur l’attitude de son «enfant d’emprunt» qui lui a manqué de respect en public, ce dernier, bouillant de rage, l’a surprise à l’intérieur. Sans hésiter, il s’est mis à rouer de coups la bonne dame. Physiquement faible, la victime a fait parler ses cordes vocales pour appeler les secours. Malheureusement pour elle, la maison s’était vidée de son monde. Après s’être bien défoulé sur sa «proie», O.F l’a traînée au sol à moitié nue pour la faire sortir de la chambre. Finalement, quelques personnes sont intervenues pour extraire la pauvre dame des mains de son bourreau, qui était très décidé à lui faire la fête. Sauvée in extrémis, celle-ci s’est rendue, la minute d’après, à l’hôpital et un certificat médical attestant une Itt de 05 jours lui a été délivré. Bien que détentrice d’un document prouvant qu’elle a été violentée par son «fils», A.B  a, dans un premier temps, décidé de laver le linge sale en famille. Cependant, ses proches lui auraient mis la pression pour qu’elle accepte de déposer une plainte contre son bourreau au poste de gendarmerie de Gueun Sarr. Mis aux arrêts, le présumé auteur de la bastonnade a avoué sans ambages avoir porté des coups à sa marâtre. Seulement, pour se tirer d’affaire, il a déclaré qu’il a levé la main par inadvertance sur sa «maman».  «Je regrette les faits. Je ne connais que cette femme, car c’est elle qui a assuré mon éducation après la mort de ma mère. Je la considère comme ma propre maman. J’ai fauté et je lui demande pardon», s’est-il amendé. Le mis en cause a été déféré hier au parquet de Louga.


ABDOU MBODJ

#Coupsetblessuresvolontaires #KeurSambou #Louga

Cet article a été ouvert 119 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial