Il tente de tuer un individu pour un bol de « thiébou niébé »

mardi 29 décembre 2020 • 733 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

Il tente de tuer un individu pour un bol de « thiébou niébé »

Une affaire de tentative de meurtre a été jugée, hier, à la barre de la chambre criminelle de Dakar. En effet, l’accusé voulait partager de force un bol de « thiébou niébé » avec un individu qu’il ne connait pas. Une bagarre s'en est suivie et le mis en cause a asséné plusieurs coups de couteau à son antagoniste.

Un jeune a failli commettre l’irréparable. Il a assené des coups de couteau à un individu pour une affaire de bol de riz (thiébou niébé). Le mis en cause encourt 20 ans de réclusion criminelle. Il ressort des éléments discutés à la barre que les faits ont eu lieu au courant de l’année 2017. Alors que le plaignant était en train de manger tranquillement son « thiébou niébé », l’accusé est venu lui dire qu’ils vont partager par la force.


 « J’ignorais que cela lui avait fait mal. Parce que j’étais ivre. C’est sur ces entrefaites qu’il y’avait un échange de propos aigres et doux avant qu’une bagarre n’éclate entre nous. C’est ainsi que je lui ai donné des coups de couteau. Je dois dire que j’étais sous l’emprise de l’alcool », a dit le mis en cause


Il faut dire que n’eut été l’intervention des personnes qui avaient récupéré le couteau le pire pouvait se produire. A la barre, le président de la chambre criminelle de Dakar a demandé à l’accusé quelles sont les raisons pour lesquelles il a commis un tel acte ?


Il a rétorqué que : « après notre première bagarre, je soupçonnais mon protagoniste de vouloir me tuer. Parce qu’avec ses amis, ils avaient volé mes 300.000 francs. Je suis sorti donc le lendemain pour aller récupérer mon argent. Ainsi, une autre bagarre a-t-elle éclaté entre nous. C’est dans ces circonstances que je lui ai donné des coups ».


Toutefois, il a soutenu qu’il n’avait pas l’intention de le tuer parce que c’était juste un malentendu. « Je regrette vraiment mon acte. C’est une erreur de jeunesse et je demande pardon », a déclaré l’accusé à la barre de la chambre criminelle de Dakar.


 Invité à faire son réquisitoire dans cette affaire, le maître des poursuites a requis 20 ans de réclusion criminelle contre le mis en cause. Selon le parquetier, l’ivresse ne saurait être une raison pour tenter d’ôter la vie à quelqu’un. L’avocat de la défense a plaidé la clémence. Selon la robe noire, son client dit regretter son acte. Elle a demandé par la même occasion à la chambre criminelle de Dakar de requalifier les faits en coups et blessures volontaires. Après cela, de lui faire une application bienveillante de la loi pénale. Le président de ladite juridiction après avoir écouté tout le monde a mis l’affaire en délibéré pour jugement devant être rendu le 11 janvier prochain.

#bagarre #couteau #plat #riz #

Cet article a été ouvert 733 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial