Ils piratent le système de Orange et pompent près de 12 millions des clients

samedi 17 décembre 2022 • 2428 lectures • 3 commentaires

Société 1 mois Taille

Ils piratent le système de Orange et pompent près de 12 millions des clients

PUBLICITÉ

Malgré les multiples alertes et messages de sensibilisation diffusés par l'opérateur téléphonique «Orange SN», le nombre de personnes qui se font arnaquer en ligne ne cesse d'augmenter. C'est précisément le cas dans la capitale du Rail où le dernier coup de maître à l'actif des faussaires a perdu 119 clients naïfs de «Orange».

M. Kane, Mb. Ndiaye et Nd. Ndiaye font partie de ces victimes des agissements d'un étudiant véreux qui a réussi à craquer le système informatique de «Orange». Marié et père d'un enfant, l'étudiant escroc a été identifié sous le nom de Ch.B. Niang. Venu à Thiès pour suivre une formation pro-fessionnelle, cet étudiant, pour qui l'outil informatique n'a aucun secret, a fini par verser dans des pratiques de cybercriminalité. As des Ntic; il parvient à accéder au système informatique de l'opérateur «Orange-Sn».

Tel un ingénieux hacker informatique, l'étudiant va jeter son dévolu sur des numéros de téléphone fixe qu'il composait et sommait les propriétaires de solder leurs factures de télé-phone, menaçant de résilier l'abonnement... Très fin d'esprit, il avait choisi d'opérer entre 10 et 11H, un moment où les chefs de famille sont d'habitude au travail. Ainsi, il tombait généralement sur les :domestiques ou les-enfants-auprès de qui il-usait d'ur ton autoritaire sur fond de menaces de couper aussitôt la ligne téléphonique. Il profite de la panique pour simuler une médiation et demande à son interlocuteur de lui transférer un montant qu'il indiquait.

Pour joindre ses cibles qui n'ávaient pas encore payé leurs factures, Tétudiant escroc utilisait 4 téléphones portables dotés chacun d'une puce téléphonique. Les investigations, menées plus tard par les li-miers, vont révéler l'ampleur des victimes grugées par CH.B. Niang. Selon des sources de l'enquête, le nombre de victimes bernées par l'étudiant est estimé à 119 personnes, dont plus d'une dizaine vont porter plainte. L'enquête a aussi permis de s'avoir que Niang parvenait à soutirer à ses victimes, des sommes allant de 100 000 à 1 700 000 FCfa. Au total, il va empocher indument 11 800 000 FCfa.

Arrêté, puis placé sous mandat de dépôt, Ch.B. Niang a été jugé hier devant le Tribunal correctionnel de Thiès. A la barre, il a reconnu les faits. «Jai commencé mes manœuvres en août 2022. Je choisissais des numéros par hasard et je disais aux propriétaires qu'ils devaient payer leurs factures avant qu'on suspende la ligne. Je n'ai arnaqué qu'une seule personne à qui j'ai pris 500 000 FCfa. Les puces que j'utilisais pour appeler mes cibles sont enregistrées avec des cartes d'identité ramassées. Je regrette», a confié le prévenu.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 2428 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

3 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial