Ils racontent leurs petits secrets de ramadan

samedi 17 avril 2021 • 1039 lectures • 0 commentaires

People 1 mois Taille

Ils racontent leurs petits secrets de ramadan

iGFM - (Dakar) Durant le mois béni, nombre de musulmans affichent la ferveur dans le jeûne et l’abstinence. Mais certains, qui supportent, visiblement mal la faim, essaient de passer entre les mailles du filet. L’Obs a tendu son micro à trois parmi eux.

El Hadj Diouf et ses bouchées de sable

«Adolescent j’essayais souvent d’échapper à la vigilance de ma grand-mère qui voulait coûte que coûte que j’observe le ramadan. C’est pour cela qu'elle veillait sur moi comme du lait sur le feu. Je cherchais à manger mais en vain, je ne trouvais rien. Et il m’est arrivé à plusieurs reprises de manger du sable pour tromper ma faim après une partie de foot (…) Je me rappelle aussi que je n'aimais pas du tout prendre la douche, il fallait constamment être sur mon dos pour que la fasse. Par contre durant le mois de Ramadan je faisais des vas et viens dans les toilettes histoire de boire de l’eau à chaque fois que j’avais soif. Un jour j’en ai  tellement abusé que j’ai eu d’atroces maux de ventre et cette douleur je m’en souviendrai toute ma vie ma vie.»

Amina Poté  et le fumet des marmites

«Il m’arrivait même de ne pas aller au bout de la journée, lorsque je sentais le fumet  du riz qui s’échappais de la cuisine, je ne  pouvais plus  me retenir. Et lorsque j’allais à l’école j’en profitais pour me goinfrer avec n’importe quoi avant mon retour à la maison. C’est vers  les années 2012 que j’ai réellement commencé à observer scrupuleusement. Encore qu’il y a des jours où je fignole, je le reconnais. Même  mariée je simulais des maladies pour couper mon jeûne.»

Le stratagème de Pape Sidy Fall

«La journée, j’allais chez mes amis chrétiens et j’en profitais pour me remplir le ventre et je pensais que les membres de ma famille ne me comprenaient pas. Mais je suis tombé dans mon propre jeu. Et  un après-midi, alors que je m’apprêtais à aller prendre un bain, chose que je faisais rarement, ma grande mère a lavé soigneusement le pot de douche en me suggérant de bien me laver surtout le visage avec un clin d’œil, c’est là que j’ai compris qu’elle avait déjoué mes plans car je comptais boire l’eau des toilettes.»

Cet article a été ouvert 1039 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial