Info du jour : Les 5 filles « enlevées » à Touba retrouvées à une fête au lac rose

Actualité/Vidéo

iGFM – (Dakar) Du nouveau dans l’affaire des filles qui ont disparu Touba avant de se faire retrouver à Dakar. Selon Libération, les 5 filles n’ont jamais été enlevées. , c’est la plus âgée du groupe, de surcroit mariée malgré son jeune âge, qui a ourdi tout le plan avec son amant, avant d’embarquer le reste du groupe.
En effet, dans cette affaire, c’est le vendredi dernier que la Brigade de gendarmerie de Touba a émis un avis de recherche nationale après un signalement reçu de la famille des « disparues ». Deux jours plus tard, elles sont retrouvées à Keur Mbaye Fall, au niveau de l’arrêt Serigne Babacar Sy. Dans la soirée, informe Libération, la Brigade de gendarmerie de la zone Franche les expédie, à 2h du matin, vers la cité religieuse où le dossier est pris en charge par la Brigade de gendarmerie de Touba. Entendues, les 5 « victimes » qui habitent la même maison, servent une version identique.
Elles racontent que le jour des faits, elles ont été embarquées de force dans une voiture 4X4, de couleur noire, à hauteur de l’arrêt Tata numéro 4 de Darou Rahmaty, alors qu’elles se rendaient à la grande mosquée de Touba pour une ziarra. Selon elles, après avoir roulé pendant quelques minutes, le chauffeur, qui était seul, aurait arrêté la voiture pour ouvrir la malle arrière. Et ce serait en ce moment qu’elles auraient toutes les 5 perdu connaissance. Cependant, les enquêteurs ont constaté que l’une des victimes a échangé à deux reprises avec sa maman alors qu’elle prétendait perdre connaissance.
Mieux, les gendarmes ne croyaient pas qu’un seul ravisseur, sans armes, pouvait embarquer de force, et d’un seul coup, 5 personnes, dans une voiture. Il n’en fallait pas plus pour que l’une des filles passe aux aveux. Il révèle que le ravisseur se trouve être son amant caché et ils avaient tout manigancé pour passer un week-end au Lac Rose. Pendant que leurs parents s’inquiétaient, informe Libération, les filles participaient à une « pool party » (fête dans une piscine). Les enquêteurs tentent de déterminer si les deux mineures ont été détournées durant ce weekend. Les investigations se poursuivent.

AFRICA BUSINESS HEREOS
Trois Sénégalais parmi les cinquante finalistes
Les Sénégalais Fatima Zahra Ba (So’Fatoo), Mame Diarra Bousso Guèye (Dakar boutique com suarl) et Thierno Souleymane Agne (Fraisen) font partie des 50 finalistes sélectionnés parmi plus de 22000 candidatures dans le cadre du concours «Africa business hereos » (Abh) de la Fondation Jack Ma.
Le processus de sélection des finalistes du concours se poursuivra tout au long de l’été. Suite aux entretiens du second tour et à la présentation de la demi-finale, les 20, puis les 10 premiers finalistes, seront annoncés respectivement en août et en septembre 2020. Abh clôturera ce concours par une grande finale à la fin de l’année, au cours de laquelle les 10 premiers finalistes présenteront leurs projets, devant un parterre de dirigeants de renommée mondiale – dont Jack Ma – afin de remporter ce prix d’une valeur d’1,5 million de dollars Us.

COVID-19
Un foyer à la prison de Ziguinchor
Après les prisons de Thiès et Diourbel, un foyer du coronavirus est en train de se développer au sein de la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Ziguinchor. Hier, 10 détenus et 2 gardiens ont été déclarés positifs à la Covid-19. Le même jour, Ziguinchor a enregistré un décès lié au coronavirus qui a aussi infecté 4 agents de l’hôpital régional.

Keur Momar Sarr : Un ouvrier se noie dans le Lac de Guiers
Engagé comme carreleur dans les chantiers de l’hôpital de Keur Momar Sarr, le jeune Ibrahima Niang, âgé de 22 ans, vient de fausser compagnie à ses camarades ouvriers.
Ce natif de la ville sainte de Touba, est décédé ce lundi aux environs de 17heures de manière brutale, a appris Igfm. Ce dernier, qui était loin d’imaginer qu’il avait rendez vous avec la mort, a décidé de se baigner dans le Lac de Guiers à hauteur du village de Féto, dans la commune de Keur Momar Sarr.
Accompagné par deux de ses amis, il s’est jeté dans l’eau et a commencé à se baigner. Malheureusement pour lui, il a été avalé par les eaux.
Ses deux camarades, pris au dépourvu, ont informé les éléments du poste de gendarmerie de la localité. Ces derniers, ont à leur tour, avisé les sapeurs pompiers de Louga. Les soldats du feu, ont finalement repêché le corps sans vie.
Dahra-Djolof : Un apprenti tailleur déféré pour viol sur une mineure de 12 ans
L’apprenti tailleur I. Ndiaye âgé de 21 ans a été arrêté puis déféré ce lundi 27 juillet au parquet de Louga, pour viol sur une fille mineure âgée de 12 ans, élève en classe de Cm2. Les faits pour lesquels le jeune apprenti tailleur est poursuivi remontent au mois de mars 2020 à Dahra-Djoloff.
Selon une source proche du dossier, le mis en cause sortait avec la minette loin des regards indiscrets.
Au début du mois de juillet, la mère a constaté des changements de comportement sur sa fille. Pour en avoir le cœur net, elle la soumet à un interrogatoire serré. Ne pouvant plus continuer à protéger son petit ami, la fille a révélé à sa mère avoir été abusée par I. Ndiaye. Conduite au centre de santé Elisabeth Diouf de Dahra, la sage femme a attesté la défloration ancienne de l’hymen de la fille.
Convoqué à la brigade de gendarmerie de Dahra suite à une plainte de la mère de la victime, le jeune apprenti tailleur a reconnu avoir entretenu une seule relation sexuelle avec sa copine « mineure ». Il a été déféré au parquet ce lundi pour viol sur une mineure.

Mame Fama GUEYE