Installé hier, les orientations stratégiques du général Moussa Fall

vendredi 2 juillet 2021 • 559 lectures • 2 commentaires

Société 1 mois Taille

Installé hier, les orientations stratégiques du général Moussa Fall

Nommé, il y a une dizaine de jours, à la tête de la gendarmerie nationale, le haut-commandant de la Gendarmerie nationale et directeur de la Justice militaire a été installé, hier, dans ses nouvelles fonctions. Le général de division Moussa Fall a décliné ses ambitions.

 
Après trente-trois ans de service dans la Gendarmerie nationale, le général de division Moussa Fall est devenu le haut-commandant de la Gendarmerie nationale et directeur de la Justice militaire.
Hier, lors de la cérémonie d’installation dans ses nouvelles fonctions, il a dit mesurer toute la portée républicaine de cette tâche qui est immense, certes, mais qu’il est prêt à relever le défi avec beaucoup de fierté, d'humilité et de détermination. Sans ordre républicain, selon lui, il n’y a ni sécurité ni liberté. Cet ordre, poursuit-il, ce sont les forces de défense et de sécurité (FDS) qui l’assurent. Et la gendarmerie fait partie intégrante des FDS chargées de veiller sur les institutions républicaines et la stabilité de l’Etat.
‘’Sous l’uniforme bleu de la loi, la vie du gendarme au quotidien n’est rien d’autre qu’engagement, loyauté républicaine et courage au service de la nation. Le métier de gendarme est un service au bénéfice de l’intérêt général et un sacerdoce permanent. C’est un devoir que nous accomplissons dans le respect des lois et règlements en vigueur, animés d’une haute conscience citoyenne et d’un dévouement permanent à l’idéal républicain. Face à un contexte stratégique caractérisé par l’imprévisibilité et le recours systématique à une violence aveugle qui nourrissent l’inquiétude et la peur chez nos concitoyens, mon ambition est de bâtir une gendarmerie professionnelle, ancrée dans les valeurs au cœur des institutions républicaines avec un personnel fier et motivé, dont les capacités morales sont à la hauteur des défis qui les attendent. Cette ambition doit se bâtir autour d’une vision claire et inclusive dont la matérialisation exige des actions menées avec célérité, organisation, méthode et compétence’’, dit-il.
Selon le nouveau Haucomgen, il lui incombe la responsabilité de tracer un nouveau cap et de dessiner une feuille de route claire, cohérente et pragmatique, prenant en compte les priorités pour les années à venir. Déterminé à s'inscrire dans la dynamique volontariste du président de la République et agissant sous l’autorité directe du ministre des Forces armées, il veut réaffirmer le positionnement et le rôle de la gendarmerie au sein de la République et consacrer la recherche de l'efficacité opérationnelle comme principe premier de son organisation.
La déconcentration du commandement opérationnel au profit des deux principales subdivisions d’armes et des légions de gendarmerie territoriale va l’y mener. ‘’L’effet final recherché est le renforcement de la confiance et le recul des violences ainsi que des incivilités dans notre zone de responsabilité. Aussi, tous les échelons opérationnels devront-ils s’attaquer résolument aux violences urbaines et rurales, au vol de bétail, à la coupe illicite de bois, à l’extrémisme violent, à la criminalité transfrontalière organisée, à la cybercriminalité, au trafic de drogue et d’armes, à l’insécurité routière, mais aussi et surtout concourir à faire de notre pays un sanctuaire à l’abri de la menace terroriste’’, liste-t-il.
Pour répondre aux attentes des populations et des autorités, le général Fall veut s’appuyer sur la prévention, l’anticipation, la détection et l’intervention. A ses yeux, la qualité du commandement est appelée à jouer un rôle fondamental.  
Des sections de recherches à Thiès, Tambacounda, Ziguinchor et Kaolack
Au titre de la gendarmerie territoriale, informe-t-il, la création d’un pôle judiciaire va permettre de privilégier le recours à la preuve scientifique et technique dans les enquêtes judiciaires. Le Centre national de formation en police judiciaire (CNFPJ) constitue également un pôle d’expertise dans le domaine de la criminalistique et de l’intelligence judiciaire. Il a pour vocation d’assurer une formation de qualité aux officiers de police judiciaire destinés à armer les unités d’enquête de la gendarmerie, en organisant chaque année des stages de qualification à l’emploi d’officier de police judiciaire (OPJ).
Les besoins en OPJ qualifiés seront d’autant plus importants qu’il compte mettre en service, dans le court terme, les sections de recherches de Thiès, Tambacounda, Ziguinchor et Kaolack. Une brigade de recherches départementale sera créée au sein de chaque compagnie de gendarmerie territoriale. ‘’L’objectif est de doter ces unités de personnels exclusivement composés d’officiers de police judiciaire et de techniciens en identification criminelle. La gendarmerie territoriale sera chargée d’élaborer un important programme de capacitation pour doter les brigades de recherches d’aptitudes sûres dans le domaine des techniques d’investigation criminelle et des technologies numériques, en liaison avec nos partenaires’’, annonce le patron de la Gendarmerie nationale.
La Légion de gendarmerie d’intervention (LGI), réserve présidentielle, sera portée à trois groupements, dont deux groupements portés de gendarmerie mobile (GPGM) et un groupement blindé de gendarmerie mobile (GBGM). En plus des deux escadrons blindés prévus à Dakar, les régions de Ziguinchor, Tambacounda et Saint-Louis seront également dotées. Pour le compte du Groupe d’Intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN), poursuit-il, les effectifs, les équipements et les moyens de mobilité seront largement remis à niveau, pour répondre aux exigences de leurs interventions à haut risque.
En outre, pour une meilleure prise en compte des espaces lacunaires et une surveillance optimisée des frontières et des zones de transit, le nombre d’escadrons de surveillance et d’intervention sera considérablement revu à la hausse. Il sera adapté à la prise en compte des bassins de la délinquance et de la criminalité. L’efficacité prouvée du Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (Garsi) le conforte dans l’ambition de démultiplier le modèle dans les régions frontalières, en liaison avec ses partenaires stratégiques de l’Union européenne.
Pour poursuivre l’effort de promotion de la transversalité du service de la gendarmerie, avance-t-il, une attention particulière sera réservée au renforcement des capacités des personnels des formations spécialisées, notamment ceux de la Légion de gendarmerie maritime et fluviale (LGMF) et de la Légion de gendarmerie de l’air et des transports aériens (Lgata).
Le général Fall déclare qu’il ne ménagera aucun effort pour faire respecter les principes déontologiques inspirés par les meilleures pratiques policières en vigueur et par les standards internationaux.
CHEIKH THIAM

Cet article a été ouvert 559 fois.

Publié par

Ndeye Rokheya Thiane

editor

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial