igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Justice : Diop Iseg lance une contre-offensive musclée

Société

iGFM-(Dakar) L’avocat de Diop Iseg a déposé une demande d’annulation du PV d’interrogatoire du 12 mars ainsi que du mandat de dépôt. Me Alassane Cissé soutient qu’au regard de la loi, nul ne peut se prévaloir de la minorité sexuelle au delà de 13 ans. Une demande de liberté provisoire déposée pour raison de COVID-19.

Le Président directeur général (Pdg) du Groupe Iseg, Mamadou Diop, espère que l’argument Covid-19 lui permettra de recouvrer la liberté. Poursuivi pour pédophilie, corruption de mineure et détournement de mineure, celui que l’on surnomme « Diop Iseg » croupit en prison depuis près d’un mois. Il a été placé sous mandat de dépôt par le juge du 8e cabinet. Par le biais de son avocat, Me Alassane Cissé, il a engagé la contre-offensive pour sortir de prison. Il s’est positionné sur deux fronts : au niveau de la chambre d’accusation, il cherche l’annulation de la procédure, et devant le juge, il espère obtenir une liberté provisoire assortie de contrôle judiciaire.

Selon le journal Les Échos qui donne la nouvelle dans sa parution de ce vendredi, le Covid-19 est l’argument brandi par « Diop Iseg » devant le juge d’instruction. Le journal cite son avocat : « Depuis son incarcération, une pandémie dite coronavirus (COVID-19) s’est installée dans le pays, paralysant le fonctionnement de tout le pays, en sorte que l’instruction tarde à se poursuivre, en sorte que malgré la présomption d’innocence, Mamadou Diop demeure en détention. » Me Cissé d’ajouter : « Nul ne sait combien de temps la pandémie et l’incertitude qui l’accompagne vont demeurer. » Et de rappeler que son client présente des garanties de représentativité en justice, notamment son établissement privé d’enseignement supérieur.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT