L'Organe de Régulation du Système de Récépissé d'Entrepôt investit les zones agricoles de la Casamance et du Sine-Saloum

dimanche 25 avril 2021 • 358 lectures • 3 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

L\'Organe de Régulation du Système de Récépissé d\'Entrepôt investit les zones agricoles de la Casamance et du Sine-Saloum

iGFM - (Dakar) 15 jours durant, la 1ère mission conduite par le Directeur Général Driss Junior Diallo, accompagné par le Président du conseil d'administration et le premier coordonnateur du projet SRE a sillonné les régions de Kaolack, Fatick, Ziguinchor, Sédhiou et Kolda. La délégation était en compagnie des producteurs de noix de cajou, des opérateurs économiques nationaux qui évoluent dans l'exportation de ce produit.

Bagadadji, Keur Samba Gueye, Bambali, Coumbacara, Simbandi Brassou, Simbandi Balante, Marsassoum, Saré Yoba Diéga, Sokone, Wakh-Gouna et la grande Grande Plateforme de Bignona ont été des localités investies.



Les responsables de l'Organe de Régulation du Système de Récépissé d'Entrepôt du Sénégal (ORSRE) ont transmis les messages de soutien du Président Macky Sall et du ministre du Commerce et des PME, Assome Aminata Diatta aux différents acteurs et autorités impliquées.


Le Directeur Général  et ses équipes ont échangé, partagé la vision du Chef de l'État sur le volet commercialisation et valorisation des stocks de producteurs sénégalais. Dans ces ateliers d'animations économiques effectués dans les zones de productions, la mission a présenté en détail les missions, objectifs et avantages du SRE. Ce Système de Récépissé d'entrepôt (SRE) qui est un outil innovant de financement à travers la valorisation des stocks. Désormais, le producteur détient sa propre garantie de financement, ce qui lui permet d'accéder aux établissements de crédit autant de fois qu'il dispose de stocks de produits.



Les différentes coopératives, organismes et acteurs rencontrés ont tous demandé et insisté à la mise en place d'un tel dispositif (SRE) dès à présent, c'est à dire pour cette campagne de commercialisation d'anacarde. Cette démarche inclusive de l'organe de régulation du SRE, en plus de sensibiliser les acteurs impliqués, a permis de visiter, d'inspecter de visu des entrepôts et magasins qui vont faire l'objet d'agrément afin de pouvoir commencer les stockages et la délivrance de récépissés qui sont des titres de propriété acceptés par toutes les banques et mutuelles SFD, partenaires privilégiés de ce dispositif innovant que son excellence Macky Sall a bien voulu instaurer dans notre écosystème financier.



Les gouverneurs de région rencontrés n'ont ménagé aucun effort pour soutenir l'équipe de mission de l'organe durant ces activités, marquant leur disponibilité et celle de leurs collaborateurs pour appuyer l'opérationalisation de cet important outil de financement et de valorisation des stocks.



 Outre l'anacarde, des producteurs des  spéculations comme l'arachide, les céréales, les produits de l'horticulture bénéficieront à leur tour du  mécanisme SRE qui suscite de très fortes attentes partout dans le pays.

Cet article a été ouvert 358 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

3 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial