Ziguinchor : l'Université Assane Seck encore dans l’expectative

mercredi 19 mai 2021 • 532 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

Ziguinchor : l'Université Assane Seck encore dans l’expectative

iGFM (Dakar) Après les déclarations du 1er et du 8 mai 2021, l’intersyndicale du personnel enseignant et de recherche, le personnel administratif technique et de service et des étudiants de l’université Assane Seck de Ziguinchor sont à nouveau revenu ce mercredi matin pour emboucher la trompette. ils ont organisé un sit-in qui a été suivi par une marche à l'intérieur du temple du savoir.

«L’université Assane Seck de Ziguinchor est à l’agonie. Elle demeure dans l’attente, d’une part de l’imminente mobilisation de ses 960 millions de FCFA de mesures d’accompagnement liées à la prise en charge de 3.439 nouveaux bacheliers de 2019 et de celle des 30 postes d’enseignants chercheurs créés et, d’autre part, du redémarrage et de la livraison sans délai de ses chantiers en souffrance depuis 2015 », a dénoncé avec véhémence Alpha Oumarou Ba porte-parole du jour de l’intersyndicale par ailleurs secrétaire général du SAES. «Si le ministre de l’Enseignement supérieur Cheikh Omar Hann ne réagit pas à temps pour satisfaire des revendications aussi nobles et vitales pour l’institution, notre intersyndicale lui tiendra comme pour seul responsable des perturbations qui se profilent inéluctablement à l’horizon. Et tant que le dialogue de sourd se poursuit avec le ministre Cheikh Omar Hann, nous poursuivrons la lutte», a averti Alpha Oumarou Ba. «Nous n’excluons pas de fermer définitivement l’université tant que nos doléances ne sont pas satisfaites. Nous demanderons aux étudiants de rentrer chez eux », a laissé entendre le chargé des revendications du SUDES enseignement supérieur Ziguinchor, Insa Badiane.


«Notre intersyndicale a manifesté ce matin pour dénoncer le comportement indigne du ministre Cheikh Omar Hann. Nous en avons marre de ses promesses. Personne ne nous divertira et nous ne reculerons pas devant nos complaintes», a dit Sidaty Sané secrétaire général du SATUC


IGFM

Cet article a été ouvert 532 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial