Cet article a été publié dans le journal LOBS

La bouleversante histoire d'une fillette de 4 ans enchaînée et séquestrée par sa mère

vendredi 5 février 2021 • 1668 lectures • 0 commentaires

Faits-Divers 3 semaines Taille

La bouleversante histoire d\'une fillette de 4 ans enchaînée et séquestrée par sa mère

Une fillette de 4 ans du nom de M. Souaré, enfermée dans une chambre, les pieds ligotés avec une chaîne, a vécu l'enfer entre les mains de sa maman. Sophie Souaré, âgée de 26 ans, a été mise aux arrêts, puis déférée au parquet. Jugée, elle a été condamnée à 5 ans de prison ferme.

La dame Sophie Souaré, âgée de 26 ans, a voulu corriger sa fille de 4 ans, mais a fini par l’infliger un traitement inhumain. Mère de 2 enfants, des fillettes âgées respectivement de 4 et 2 ans, Sophie Souaré vit seule dans son domicile au quartier Afia, puisque son mari K. Souaré les aurait abandonnées. Cependant, son comportement va l’éloigner de ses enfants durant de longues années. Des termes de la procédure instruite par les limiers du commissariat central de Tambacounda, il ressort qu’il ne se passait pas une seule journée sans que la maman de Sophie Souaré ne se déchaîne sur sa fille aînée âgée juste de 4 ans, en la battant violemment parfois. Seulement, elle a poussé le bouchon trop loin quand elle a décidé d’enfermer sa fillette et d’enchaîner les pieds. Une scène qui a révolté les voisins qui n’en pouvaient plus des traitements inhumains infligés à la petite. Ainsi, ils finissent par informer les limiers du commissariat central de Tambacounda pour que la petite puisse recouvrer sa liberté. C'est ainsi que les limiers du commissariat sont entrés dans la danse. Cueillie et conduite dans les locaux de la police, la maman a avoué les faits qui lui sont reprochés. Sur les raisons d'un tel acte barbare, Sophie explique que sa fille est trop têtue et qu’elle voulait juste l’empêcher de sortir, puisqu’il lui arrive de sortir jusque tard dans la nuit. 
Au terme de sa durée légale de garde à vue, Sophie Souaré a été déférée devant le procureur de la République avant de bénéficier d’une liberté provisoire.
Attraite ce jeudi 4 février à la barre du Tribunal d’instance de Tambacounda, la prévenue, accusée de violences et voies de faits, a reconnu les faits. Sophie Souaré soutient avoir été abandonnée seule avec ses deux enfants, sans revenus, par son mari. Elle ajoute avoir enchaîné sa fillette qui est têtue afin de l’empêcher de sortir. «M. est ma fille aînée. Elle est têtue. Elle quitte la maison le matin pour ne rentrer que le soir, à son âge. Pour l’empêcher de sortir, j’ai pris une chaîne et ligoté ses pieds avec», s’est-elle défendue avant de verser de chaudes larmes devant le tribunal. Estimant les faits établis, le substitut du Procureur a requis l’application de la loi. Le Tribunal d’instance, présidé par Cissé Ndao, l’a reconnue coupable des faits qui lui sont  reprochés et l’a condamnée à 5 ans de prison ferme. Le juge n’ayant pas ordonné le mandat de dépôt à l’audience, Sophie Souaré qui était en liberté provisoire, est rentrée tranquillement chez elle. 
Pape Ousseynou DIALLO

Cet article a été ouvert 1668 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial